Pour gérer vos consentements :
Categories: Business

Google freine ses recrutements, ingénierie exceptée

Alphabet, maison mère de Google, a confirmé la semaine dernière freiner le rythme des recrutements de sa filiale d’ici la fin d’année 2022. Sundar Pichai, CEO d’Alphabet et de Google, l’a fait savoir dans un courriel interne, dont le Wall Street Journal s’est fait l’écho.

Dans un contexte économique tendu et « compte tenu des recrutements réalisés jusqu’à présent cette année, nous allons réduire le rythme des embauches [ce second semestre], tout en continuant à soutenir les opportunités les plus importantes », a expliqué le dirigeant.

Aussi, Google dit concentrer l’essentiel de ses recrutements pour les mois à venir et l’an 2023 sur « les fonctions d’ingénierie, la technique et d’autres rôles critiques ». Les professionnels et la cohorte de jeunes diplômés appelés à rejoindre le groupe dès cet été sont prévenus.

Perspectives mondiales incertaines

Au printemps dernier, Alphabet a déclaré dans un document transmis au gendarme boursier américain (SEC) employer plus de 163 900 personnes dans le monde à fin mars 2022. Soit un effectif mondial en hausse de plus de 20 000 collaborateurs en glissement annuel.

Il est peu probable que la progression soit de même ampleur ces prochains mois. Les « perspectives économiques mondiales incertaines » expliquent la tendance, a souligné Sundar Pichai.

Certes, le secteur des technologies de l’information reste un moteur d’emploi et fait partie des plus rémunérateurs pour les profils les plus demandés par le marché.

Toutefois, l’instabilité géopolitique causée par le conflit Russie-Ukraine, la pression inflationniste et la volatilité du taux de change l’impactent.

La décision de Google témoigne de ces soubresauts.

Pour les affronter, d’autres multinationales technologiques ont annoncé réviser leurs plans en matière d’emploi pour le semestre en cours.

Oracle, par exemple, envisage un plan de réduction des coûts. Quand Microsoft dit réaligner ses ressources sans toutefois réduire ses embauches, comme a relevé Bloomberg.

(crédit photo via Andrea Piacquadio / Pexels)

Recent Posts

5 scale-up françaises de cybersécurité à retenir

De Ledger à HarfangLab, des entreprises et start-up françaises de sécurité cyber et protection de…

3 heures ago

Linux : Debian passe au firmware propriétaire

Debian 12 va officiellement inclure du microgiciel propriétaire. Un coup de canif dans le "contrat…

8 heures ago

Stockage : IBM prend la main sur les technologies Red Hat

Le portefeuille stockage de Red Hat va fusionner avec celui d'IBM. En première ligne, Ceph…

9 heures ago

Elon Musk propriétaire de Twitter : on s’en approche

Elon Musk accepte finalement de procéder à l'acquisition de Twitter... moyennant l'abandon des poursuites à…

12 heures ago

Comment mieux embaucher des développeurs ?

La maîtrise de langages de programmation ne fait pas tout. L'entretien technique ne devrait négliger…

1 jour ago

Logiciels libres : 7 nouveaux entrants au SILL

Coup de projecteur sur quelques-uns des ajouts effectués en septembre au Socle interministériel des logiciels…

1 jour ago