Pour gérer vos consentements :
Categories: 4GMobilitéRéseaux

Google futur opérateur mobile ?

Google vient de faire un pas de plus en tant qu’opérateur. Le Wall Street Journal, repéré par La Tribune, rapporte que la firme de Mountain View a déposé auprès de la Federal Communications Commission (FCC), le régulateur américain, une demande d’autorisation d’exploiter son propre réseau mobile.

Réseau mobile expérimental

Le réseau sans fil se déploierait dans un rayon de 3 km autour du Googleplex, le siège de Google, et pour une durée de 2 ans. Il s’agirait donc avant tout d’un projet expérimental. Une cinquantaine d’antennes Wifi serait déployée pour y connecter jusqu’à 200 terminaux différents.

Les fréquences utilisées opéreraient dans la bande des 2,5 et 2,6 GHz. Si cette dernière a été retenue en France pour la 4G LTE, ce n’est pas le cas aux États-Unis où elle était plutôt attribuée au déclinant Wimax. Du coup, peu de terminaux mobiles sont compatibles avec ces fréquences. Selon Cnet, l’usage de ces fréquences servirait juste de test pour éventuellement opérer commercialement en technologie LTE aujourd’hui largement adoptée par l’ensemble des opérateurs du globe.

Google et la mobilité

Ce n’est pas la première fois que Google porte son attention sur les réseaux mobiles. En 2008, la firme avait tenté, en vain, d’acquérir les licences pour les fréquences 4G 700 MHz. Et il détenait, jusqu’en 2012, des parts dans le capital de l’opérateur mobile Sprint.

Google opère également en tant qu’exploitant du réseau fibre optique à 1 Gbit/s de Kansas City dans le cadre du projet Google Fibre dans les réseaux fixes. Là aussi, il s’agit d’un projet expérimental. Mais à terme, il n’est pas interdit de penser que Google pourrait devenir opérateur à part entière, avec des offres fixes et mobiles, et même une gamme de terminaux maison grâce à l’acquisition de Motorola en mai 2012, couplée à son offre Android.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Google

Recent Posts

NegaOctet se concrétise : quels seront ses premiers usages ?

Le projet « green IT » NegaOctet a officiellement produit ses premiers livrables exploitables. Que…

11 heures ago

Nobelium : un parfum de SolarWinds en France

L'ANSSI attire l'attention sur des campagnes de phishing sévissant en France. Elle les attribue à…

12 heures ago

Hyperconvergence logicielle : la question du rapport qualité-prix

Les offres d'hyperconvergence logicielle dont le Magic Quadrant distingue l'exhaustivité n'apparaissent pas forcément comme les…

13 heures ago

Cinov Numérique : Emmanuelle Roux succède à Alain Assouline

Elue présidente de Cinov Numérique, Emmanuelle Roux affirme le rôle clé des PME de l'IT…

13 heures ago

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

1 jour ago

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

4 jours ago