Google Gears fait entrer Google dans le ‘off-line’

Régulations

Open-source, l’outil permet l’utilisation d’applications Web sans être
connecté

Travailler grâce à Google sans être en ligne est possible. Le 31 mai, le géant de Mountain View a annoncé la mise à disposition de Google Gears, un logiciel ‘Open source’ qui permet de créer et d’exploiter des applications Web sans être connecté.

A terme, on pourra faire fonctionner les applications bureautiques gratuites de Google (traitement de documents et des photos, agenda, création de blog, bientôt présentations…) en mode off-line. Une première. Ce qui pourrait accroître considérablement leur utilisation.

Mais pour le moment, Google Gears est avant tout une plate-forme pour développeurs, car « Open-source’. A eux de créer des applications exploitables en ligne ou pas.

Selon le géant américain, il pourra permettre le développement d’applications Web, y compris « les plus complexes » et « pas seulement cellesde Google ». « Nous croyons vraiment en la communauté et à sa capacité à exploiter cette technologie au maximum. Grâce à cela, nous espérons qu’émergera un nouveau standard dont tout le monde pourra bénéficier« , assure Eric Schmidt, p-dg de Google.

On peut notamment imaginer de nombreuses applications dans le domaine de la mobilité.

A ce jour, seul Google Reader, l’application de lecture de flux RSS, a été adaptée pour une utilisation « déconnectée ».

Mais il paraît clair que Microsoft est visé. Jusqu’à présent, avec Office, la firme de Bill Gates règne en maître sur les applications « bureautiques » installées sur les PC – même si OpenOffice commence à grignoter des parts.

Si les applications bureautiques de Google sont finalement adaptées au mode ‘off-line’, cela pourrait écorner les colossaux revenus de Microsoft, tirés des licences ‘Office’.

Pour autant, la firme de Bill Gates peut voir venir, sa suite logicielle apporte beaucoup plus d’outils que les applications de Google. Mais pour une utilisation basique, Google pourrait attirer une part du grand public encore fidèle à Office.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur