Google : “Grâce au Cloud, les professionnels n’ont plus besoin d’être experts en sécurité”

Sécurité

Le directeur de la sécurité de Google Apps a rencontré la presse pour un tour d’horizon des annonces du géant de Mountain View. Outre la fin de la bêta pour Gmail, la sécurisation du Cloud Computing reste le leitmotiv.

Preuve d’un certain changement, plutôt d’une suite logique dans les activités de Google, la firme de Mountain View vient d’annoncer que la messagerie en ligne Gmail n’est désormais plus en version Bêta.

Cinq ans après sa mise en ligne, le produit est simplement suffisamment arrivé à maturité pour que les ingénieurs décident de le sortir de son statut de produit d’essai. Dans la foulée, l’ensemble des Google Apps (suite applicative qui réunit Gmail, Docs et Calendar) profitent de la même évolution.

Eran Feigenbaum, directeur de la sécurité pour Google Apps et responsable du développement et de la mise en oeuvre de la stratégie de sécurité chez Google a tenu à expliquer sa position sur ces changements ainsi que sur les enjeux de sécurité, notamment relatifs au Cloud Computing.

Le responsable explique : “Nous préférons concevoir le Cloud, tout comme l’ensemble des Google Apps, comme une logique de service. Le software as a service (SaaS) nous permet d’apprendre plus rapidement et de tirer les leçons du passé. De même, en matière de sécurité, les s olutions actuelles qui consistent à installer des mises à jours ne permettent pas une bonne réactivité, ni un réel impact. Lorsqu’elles sont suivies…“.

Eran Feigenbaum évoque alors le besoin de sécurisation des réseaux dits “en nuage” (Cloud Computing) et leur stabilité. Pour rappel, la panne qui a frappé Google jeudi 14 mai pendant deux heures avait réussi à affecter 5 % du trafic web américain. Dans les faits, l’impact de la panne avait été considérable. Outre les recherches sur Google et la consultation de vidéo sur YouTube, Gmail et la suite bureautique Docs (dont Agenda) étaient alors tombés.

Face à ces risques, le directeur de la sécurité de Google Apps préfère évoquer les intérêts qu’apportent ces services. “Les enjeux de la mobilité sont plus qu’importants. Pour éviter la perte de données mais aussi des supports comme les ordinateurs portable ou les clés USB avoir ses données disponibles n’importe où, n’importe quand est crucial. L’enjeu de la sécurité est ici.Il ne faut plus se demander où sont les données, mais qui les possède et comment.” Et d’insister : “de même grâce au Cloud les professionnels n’ont plus besoin d’être experts en sécurité pour disposer d’outils fiables et simples d’utilisation“.

Ainsi la méthode en nuage ne permet pas seulement une meilleure mobilité et flexibilité, mais également un stockage plus sécurisé des données pour les entreprises tout en donnant l’accès à des moyens de communication.

Google explique le succès de ses applications en s’appuyant notamment sur les dizaines de millions d’utilisateurs (de Gmail ) à travers le monde. Eran Feigenbaum donne une image pour mieux comprendre les enjeux du Cloud : “Il faut se rappeler lorsque les banques sont apparues. Autrefois chacun gardait bien au chaud son argent dans un coffre. Désormais, la banque le conserve sans que vous ne puissiez le voir, le toucher. Pourtant il y a une relation de confiance“.

Le prochain enjeu de Google pourrait donc bien tourner autour de la question de son image et de la confiance que les utilisateurs ont prêts à placer. Un moteur pour Google ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur