Google Instant, ou la recherche d’infos instantanée, à la lettre…

Logiciels

Google a lancé ce 8 septembre Google Instant, un nouveau service qui accélère spectaculairement la recherche d’informations. Pour les ‘smartphones’?

Avec Google Instant, ce 8 septembre, Google a créé l’évènement au Modern Art Museum de San Francisco… Avec démo à l’appui: la requête est à peine tapée que vous avez déjà une liste de réponses qui s’affiche. L’enjeu, c’est de passer à l’accès en quelques millisecondes et non plus en secondes.  C’est aussi préserver son avance face à une mise en concurrence “obligée” (cf. article: ‘Vol-suspendu pour Google après l’acquisition d’ITA‘)
Une liste commence à s’afficher dès que l’on commence à saisir les premiers caractères, dès la reconnaissance  de certains mots clés.  Le temps d’accès aux informations et d’affichage des réponses s’en trouvent nettement accéléré.
Google Instant a quelque chose de bluffant car les réponses s’affichent en même temps que l’on tape la requête dans le champ moteur. Les réponses arrivent donc plus rapidement sur l’écran. C’est plus fort que Google Suggest apparu mi-2008 sur Google.fr“, souligne ITespresso.fr.
Ce nouvel outil, compatible avec les navigateurs Chrome, Firefox, Safari et Internet Explorer 8, est disponible pour les internautes localisés aux Etats-Unis mais aussi dans la plupart des pays européens (on peut faire des tests depuis un PC en France) et en Russie.

Le service ne fonctionne que si l’on est pré-enregistré dans les Services Google (comme Agenda, Documents…). S’agit-il de viser les utilisations sur les ‘smartphones’?
Google invoque une étude. Les utilisateurs d’un moteur taperaient lentement leur requête dans le champ moteur mais ils lisent les réponses rapidement (300 millisecondes pour la première opération, 30 millisecondes pour la seconde).
Avec Google Instant, le moteur de recherche affiche la réponse quais simultanément dès la saisie des premiers caractères, dès reconnaissance d’un mot clé. Ceci ferait gagner entre 2 et 5 secondes par recherche menée.
Toujours selon les premières estimations, fournies par Google, si tous les utilisateurs du moteur dans le monde passaient d’emblée sur l’interface Google Instant, 11 millions d’heures de recherche seraient économisés à chaque seconde…

Les annonceurs s’inquiètent..
Mais déjà les annonceurs clients de Google s’inquiètent:  cette accélération du process de recherche pourrait fortement réduire le nombre de clics et le ‘ranking’ (position dans la visibilité sur Internet)…
Les responsables de Google rétorquent que le nombre de clics sur les liens des sites web et sur les publicités devraient rester constant.
Il est vrai que la majeure partie de 24 milliards de revenus perçus par Google proviennent des pubs liées à la recherche d’informations (Google Ads)
Les annonceurs ne semblent pas convaincus. Ainsi, la patronne de MoreVisibility, citée par le Wall Street Journal, estime qu’il y aura bien une altération des performances et des coûts. Car si une publicité risque effectivement d’apparaître plus fréquemment, son taux de clic (click-through rate) pourrait diminuer, ce qui abaisserait d’autant son occurence dans les recherches et donc potentiellement abaisserait le prix du clic en aval.
Un responsable du management de produit chez Google a affirmé que le ranking ne sera affecté par ce nouveau service dès lors que la consultation durera plus de 3 secondes.
La nouvelle fonction aurait été conçue pour ne pas surestimer [‘overstate‘] le nombre de pubs visualisées, affirme encore un porte-parole de Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur