Google I/O : de Smart Canvas à Vertex AI, les annonces à retenir

Material You, Smart Canvas, Vertex AI… Il va falloir s’habituer à ces marques mises en lumière lors de la Google I/O.

La première est étroitement associée à Android 12. Elle symbolise, pour reprendre les termes de Google, la « prochaine étape » de l’approche Material Design. Son axe principal : la personnalisation. Première incarnation : l’adaptation automatique de la palette de couleurs du système en fonction du fond d’écran choisi.

Android 12 était ouvert aux développeurs depuis la mi-février. La phase bêta démarre à l’occasion de la Google I/O.

Avec Smart Canvas, on est dans la sphère Google Workspace. C’est sous cette bannière que le groupe américain fera désormais évoluer les fonctionnalités collaboratives de la suite. Il commence avec les pastilles (smart chips) associées aux mentions (@). Elles permettent maintenant de faire référence à des fichiers et à des réunions, en plus des personnes.

Docs smart chips

Parmi les autres fonctionnalités « Smart Canvas » déjà intégrées ou sur la feuille de route, on aura relevé :

  • Les checklists disponibles sur Google Docs et synchronisées avec Google Tasks
  • Toujours dans Docs, des modèles de tableaux, à commencer par les votes et le suivi de projet. Ainsi qu’un modèle de document connecté au calendrier et destiné à la prise de notes lors de réunions.
  • Un mode « sans pages » qui permet de travailler sur un canevas occupant toute la surface de l’écran
  • Dans Sheets, des visualisations supplémentaires, dont la frise chronologique
  • La possibilité de présenter, lors des appels web Meet, des contenus directement depuis Docs, Sheets et Slides. L’inverse (intégration de Meet dans les versions web de Docs, Sheets et Slides) est pour cet automne.

communication collaboration

AI Platform + AutoML = Vertex AI

La Google I/O aura aussi été l’occasion de revenir sur trois fonctionnalités de sécurité récemment intégrées à Google Workspace :

  • Intégration de VirusTotal dans le centre d’alertesGoogle Workspace VirusTotal
  • Blocage d’utilisateurs sur Drive
    – Empêcher quelqu’un de partager du contenu avec soi
    – Supprimer tous les fichiers et dossiers qu’un utilisateur a partagés
    – Empêcher quelqu’un d’accéder à du contenu qu’on a partagé avec lui
  • Restriction d’accès aux ressources Google Workplace
    Blocage des accès API OAuth 2.0
    Extension de l’accès contextuel aux applications mobiles et de bureau, pour certaines éditions de la suite

Avec Vertex AI, Google a composé une « boîte à outils » de l’apprentissage automatique. L’offre connecte en fait des produits existants (AutoML et AI Platform) au sein d’une API unifiée, d’une bibliothèque cliente et d’une UI. Elle vient de passer en phase de disponibilité globale. Les coûts restent identiques à ceux des produits remplacés.

L’autre « vitrine » de la Google I/O sur le volet IA se nomme LaMDA. Il s’agit d’un modèle bâti sur l’architecture Transformer, comme BERT et GPT-3. Sauf qu’on l’a entraîné spécifiquement pour le dialogue (LaMDA signifie « Language Model for Dialogue Applications »).
Les travaux ont porté en particulier sur l’intelligibilité des réponses. En d’autres termes, sur leur pertinence dans la conversation à mesure que celle-ci tend à s’écarter du contexte de départ.