Google ouvre son Kubernetes aux conteneurs Windows

Cloud
gke-windows-server

La prise en charge des conteneurs Windows Server arrive en bêta sur Google Kubernetes Engine.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Voilà près d’un an, Kubernetes atteignait un niveau de prise en charge de Windows Server considéré comme suffisant pour déployer des nœuds en production.

Google a intégré cette capacité sur sa version gérée de l’orchestrateur (GKE). Il vient d’en annoncer la disponibilité, sur le canal « Rapid release » (« version précoce »).

Les conteneurs Windows peuvent coexister avec des conteneurs Linux dans un même cluster. Un pool de nœuds Linux est de toute façon nécessaire pour l’exécution de certains modules et de fonctionnalités de kubectl.

Les images doivent être basées sur Windows Server 2019 (canal de maintenance à long terme) ou sur Windows Server version 1909 (canal semi-annuel).

gke-conteneurs-windows

Les conteneurs consomment davantage de ressources que leurs homologues Linux, entre autres de par l’impossibilité d’encapsuler certains composants de l’OS.

Parmi les fonctionnalités de GKE prises en charge figurent :

  • Les clusters privés (isolés du réseau Internet)
  • La mise à niveau automatique des nœuds
  • Les clusters régionaux (séparation du plan de contrôle et des nœuds sur plusieurs zones d’une même région)

Parmi celles non prises en charge en l’état, on aura noté :

  • Les règles de réseau
  • La visibilité intranœud
  • Le cache DNS local
  • L’utilisation des ressources cloud TPU
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur