Google lance la création de profils

Cloud

Le moteur de recherche permet de se créer un compte incluant ses recherches. Les internautes peuvent ainsi contrôler leur identité numérique, promet-on.

Google essaie de fidéliser ses utilisateurs en permettant aux internautes la création de profils incluant dans les résultats d’une recherche sur un nom. La firme de Mountain View explique que désormais les internautes ont leur mot à dire.

Un point important est donc de voir comment vont s’articuler les résultats de recherche en incluant les noms et prénoms de personnes. Google lance donc la possibilité pour un internaute de se créer une identité numérique afin de pouvoir être vu sur le Web.

Le moteur de recherches offre la possibilité de créer son “profil” qui apparaîtra aux côtés des résultats d’une recherche sur son nom. Le module est alors accessible par la page google.fr/profiles. Chaque internaute peut alors insérer des informations sur son identité, ses motivations, une courte biographie ainsi que, s’il le désire, une photo. Une orientation très Web 2.0 semble t’il même si le vœu de la firme est de pouvoir contrôler ses propres informations présentes sur le Net.

L’intérêt pour Google est ici de favoriser les recherches sur les noms réalisées par des éventuels employeurs mais aussi par des personnes parfois mal intentionnées. Car si cette nouvelle option ne semble pas avoir de véritables caractères révolutionnaires, il apparaît que Google a bien saisi le nouvel attrait généré par les sites de réseaux sociaux pour la recherche de personnes.

C’est ce qu’explique, dans un communiqué, Brian Stoler, le concepteur de l’application pour Google : “En faisant une recherche sur soi-même pour voir ce que les autres trouveraient, les résultats peuvent être variés, et ce n’est pas toujours ce que vous vouliez que les gens voient. Nous voulons améliorer cela et vous offrir plus de choix“. Il oublie de préciser que bien souvent le premier résultat est celui d’un site de réseau social. Le bon référencement de ces sites expliquerait la volonté de Google de mettre une touche de 2.0 dans son moteur.

Subsiste la question de la sécurité du module “profil”. Rien n’empêche quelqu’un de créer un profil en empruntant le nom d‘ un autre et d’y vilipender n’importe quoi puisque les deux seuls moyens de contrôles proposés sont la vérification du nom et de l’adresse mail. Pour le nom, il faut être inscrit à Google Knol pour qu’il apparaisse comme vérifié.

Pour l’adresse, la certification peut poser problème dans la mesure où les webmails de type Gmail, Hotmail ou encore Yahoo ne sont pas encore certifiables. Etonnant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur