Google Meet : accès élargi et cordon coupé avec G Suite

BureautiqueLogiciels
Google Meet

Google s’apprête à ouvrir à tous son outil de visioconférence. Gratuitement, mais sans donner accès à toutes ses fonctionnalités.

Google Meet, un produit réservé aux utilisateurs de G Suite ? Ce ne sera bientôt plus le cas.

L’application de visioconférence s’ouvrira gratuitement à tous à partir de début mai.

Il n’y aura pas d’exigence particulière sinon celle d’avoir un compte Google. Et éventuellement de patienter, le groupe américain ayant opté pour une mise à disposition progressive, échelonnée sur plusieurs semaines.

Quiconque pourra créer et rejoindre des appels, en accédant à une partie des fonctionnalités normalement limitées aux abonnements G Suite. Entre autres, la planification de réunions, le partage d’écran et le sous-titrage temps réel.
Il n’y aura pas de limite de durée par appel… du moins dans un premier temps. Google entend mettre la barrière à 60 minutes après le 30 septembre 2020.

Les entreprises non clientes de G Suite retiendront également la date du 30 septembre 2020. Jusque-là, Google leur donne gratuitement accès à la formule G Suite Essentials. Elle associe Drive à Meet, avec des fonctionnalités avancées dont l’enregistrement des réunions et le live streaming.

Du côté des clients G Suite, on bénéficiera de licences Meet supplémentaires sans avenant au contrat.
Ces licences donneront accès à des fonctionnalités normalement réservées aux éditions Enterprise et Enterprise for Education. Par exemple les réunions jusqu’à 250 personnes et les webinaires à 100 000 participants maximum.

Pour le grand public, reste l’alternative Hangouts, dont l’arrêt de mort est signé, mais toujours pas appliqué. Le service est moins complet que Meet sur le volet visioconférence, mais il y combine messagerie instantanée et appels voix.

Photo d’illustration ©

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT