Google met un peu de Wave dans Documents

CloudCollaboration

Google enrichit les fonctionnalités des commentaires de sa solution bureautique en ligne en introduisant une interaction avec l’e-mail.

Google vient de faire évoluer sa plate-forme d’outils bureautiques en ligne Documents (Docs dans son intitulé anglais). « Nous mettons à jour les commentaires dans Google Docs afin de fluidifier les échanges instantanés et les intégrer avec l’e-mail de manière intuitive », explique l’ingénieur logiciel Nick Cooper dans son billet.

Concrètement, les améliorations portent d’abord sur l’enrichissement des profils d’utilisateurs travaillant autour d’un même document. La zone des commentaires fait désormais apparaître les droits de chacun et leur photo en imagette. L’affichage ou le masquage des commentaires est également activable à la demande.

Plus impressionnant, il est désormais possible d’envoyer un e-mail à un collaborateur en éditant un commentaire, simplement en inscrivant un ‘@’ devant son adresse (@redacteur@silicon.fr par exemple). Une manière d’alerter le destinataire sans l’obliger à ouvrir tous les documents en cours pour vérifier la mise à jour des commentaires. Ce dernier peut alors répondre directement dans le fil de commentaires ou par e-mail. La réponse sera alors automatiquement intégrée à la discussion.

Une amélioration qui n’est pas sans faire penser à Wave, la plate-forme de communication mélangeant e-mail et messagerie instantanée que Google a fermé en août 2010 faute d’utilisateurs. Néanmoins; l’entreprise de Mountain View avait indiqué qu’elle exploiterait les innovations apportées par Wave dans ses différents outils. Il semble que Docs fasse parti des heureux bénéficiaires.

Google précise que les nouvelles fonctionnalités sont accessibles à tous les utilisateurs de Docs mais aussi de Google Apps (pour ceux bénéficiant du service de mise à jour Rapid Release). Cependant, elles ne seront appliquées que sur les nouveaux documents en attendant de la généraliser à tous les contenus existants. De nouvelles fonctionnalités qui devrait profiter à 3 millions d’entreprises clientes, rapportent nos confrères de EweekEurope.co.uk.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur