Google montre à nouveau son intérêt pour l’accès Internet

Régulations

Une prise de participation dans un petit FAI américain et c’est une vague de rumeurs qui repart

Google veut-il devenir un fournisseur d’accès à Internet? La question hante depuis plusieurs mois les analystes et les observateurs. Les rumeurs d’un tel objectif réapparaissent régulièrement. Comme celles qui prêtent au moteur de recherche des velléités dans le marché des navigateurs. Car Google est toujours en quête de diversification: 90% de son chiffre d’affaires est généré par la pub.

Aujourd’hui, ces rumeurs prennent une nouvelle épaisseur avec la prise de participation non majoritaire de Goggle dans Current Communication, un FAI américain spécialisé dans le courant porteur en ligne. L’investissement serait évalué à 100 millions de dollars. Ce n’est pas Google qui est directement entré dans le capital de Current Communication. Le géant de l’internet est membre d’un fonds d’investissement composé de Goldman Sachs, Hearst, EnerTech et de Liberty Associated, filiale de LibertyMedia, qui essaime ça et là ses billes dans des entreprises internet et télécoms. Google n’a pas détaillé cet investissement mais a indiqué qu’il était destiné à “promouvoir un meilleur accès à l’Internet”. De quoi encore relancer les spéculations! Car Google surprend son monde en se penchant sur le CPL, accès qui utilise le réseau életrique pour acheminer le haut débit, technologie prometteuse mais encore très marginale. Mais qui se pose en alternative du câble (aux USA) et de l’ADSl (en Europe). Mais avec cet investissement, Current Communication pourrait largement déborder les trois Etats américains (Ohio, Indiana et Kentucky) sur lesquels il pensait initialement déployer son offre. Et ainsi offrir à Google une première base pour attaquer ce marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur