Pour gérer vos consentements :

Google Nexus 5 : la sécurité Android KitKat

Google poursuit sa collaboration avec LG pour concocter son Nexus 5 annoncé en fin de semaine dernière. Une collaboration initiée avec le Nexus 4 il y a un an.

Une configuration haut de gamme

Le Nexus 5 profite de la crème des processeurs, un Qualcomm Snapdragon 800 quadricoeur à 2,3 GHz, suppléé d’un GPU Adreno 330 à 450 MHz et 2 Go de RAM. Capteurs 8 millions de pixels et 1,3 million en frontal. Sa batterie de 2300 mAh (non amovible) promet, sur le papier, une autonomie de 7 heures en Internet 4G (8,5 heures en 3G). Et elle supporte la charge sans fil. Bref, du haut de gamme globalement.

Son écran de 5 pouces (4,95 précisément) en IPS full HD (1080p) à 445 points par pouce n’est certes pas le plus grand du moment. Ni même du encore récent G2 (5,2 pouces) également produit par LG. Mais à un tarif sensiblement inférieur : le Nexus 5 démarre à 349 euros en 16 Go et 399 euros en 32 Go. Un prix qui reste très attractif au regard des offres du moment qui, comme pour le Nexus 4, provoque des ruptures de stocks (lire l’article de notre confrère ITespresso.fr sur ce sujet).

L’avantage Android Kitkat

Mais le Nexus 5 attirera aussi par la mise à disposition de la dernière version d’Android, la 4.4 dite KitKat. Les Nexus sont, dans un premier temps, les seuls moyens de découvrir les versions les plus à jour de l’OS mobile de Google. Ce qui n’est pas sans poser des problèmes de sécurité.

Car au-delà des nouveautés, les nouvelles versions d’Android corrigent avant tout les failles de sécurité… alors que les utilisateurs des précédentes versions restent tributaires de leur opérateur ou du constructeur pour bénéficier des correctifs. Sachant que dès que ceux-ci sont disponibles, les pirates se jettent dessus pour les décortiquer et exploiter, à contre coup, les failles systèmes des OS non mis à jour.

Une affaire de quelques jours

Ce n’est souvent qu’une question de quelques jours avant de voir arriver de nouveaux chevaux de Troie par SMS et autres applications malveillantes qui pullulent sur les alternatives à Google Play comme les faux antivirus et rootkits. Il y a quelques mois, le FBI alertait les services de polices, de pompiers et médicaux américains des risques que pose l’absence de mise à jour des systèmes Android.

Un risque que les entreprises doivent à leur tour gérer, notamment face à la montée en force des usages de smartphones personnels dans le cadre de l’environnement professionnel.


Le Nexus 5 en images

Le Google Nexus 5 en images

Image 1 of 6

Nexus 5
Le nouveaux Nexus 5 de Google est fabriqué par LG, comme le précédent Nexus 4. Au menu, Snapdragon 800 à 2,3 GHz, écran 5 pouces 1080p et 4G.

Recent Posts

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

11 heures ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

16 heures ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

18 heures ago

Twitter : Elon Musk joue les équilibristes

Après avoir annoncé la suspension de l'accord pour le rachat de Twitter, Elon Musk s'est…

4 jours ago

Cybersécurité : CyberArk crée un fonds doté de 30 millions $

Financer une nouvelle génération de start-up des technologies de cybersécurité, c'est l'objectif affiché par CyberArk…

4 jours ago

Silicon Day Workplace : quelle Digital Workplace à l’heure du travail hybride ?

Silicon.fr vous invite à Silicon Day Workplace, une journée dédiée aux enjeux de la Digital…

4 jours ago