Google Nexus 7 : en France, le support de la 4G reste imparfait

4GComposants

Google vient d’achalander son magasin en ligne avec une version compatible 4G LTE de la nouvelle Nexus 7. En France, elle n’est toutefois pas compatible avec toutes les bandes.

Après les États-Unis, la nouvelle tablette Nexus 7 avec connectivité cellulaire (2G, 3G et 4G LTE) et 32 Go de mémoire est disponible au tarif de 349 euros TTC en France, en Espagne, au Canada, en Allemagne, au Royaume-Uni, au Japon et en Corée du Sud.

Choix du SoC APQ8064 pour le support de la 4G LTE

La nouvelle mouture 2013 de la tablette développée par Asus a gagné un affichage Full HD, le support de la norme de recharge sans fil Qi, du SlimPort, un appareil photo numérique principal au dos de 5 MPixels et un gigaoctet de DRAM supplémentaire (pour un total de 2 Go). Elle s’allège de 22,5 grammes, gagne en finesse (1,8 mm de moins), mais perd aussi 375 mAh de capacité batterie.

Un inventaire à la Prévert en tête duquel siège un SoC Snapdragon S4 Pro en lieu et place du Tegra 3 de Nvidia. L’adoption de la puce APQ8064, celle-là même qui équipe le Sony Xperia Z et le Nexus 4, la prédisposait naturellement à fonctionner de pair avec les composants radio de Qualcomm.

LTE : support des fréquences “en or” et du 1800 MHz, mais pas du 2,6 GHz

C’est chose faite avec cette déclinaison de la tablette 7 pouces qui hérite d’une connectivité LTE aux Etats-Unis et en Europe. Sur le Vieux Continent, la nouvelle Nexus 7 est compatible avec les bandes LTE 700, 850, 1700, 1800, 1900 et 2100 MHz ainsi que la HSPA+ sur 4 bandes (850, 900, 1900 et 2100 MHz) et deux (1700 et 2100 MHz) avec des blocs de fréquence sous licence AWS en plus du GSM quadri-bande (850, 900, 1800 et 1900 MHz).

Pas de compatibilité 4G LTE avec la bande des 2 600 MHz pour laquelle les 4 opérateurs français disposent de licences. La tablette est toutefois compatible avec les fréquences dites “en or” dans la bande des 800 MHz ainsi que celles des 1800 MHz visées par un refarming 4G.

Pas de support de la bande des 2 600 MHz (4G LTE)

A noter également que si Free Mobile devrait pouvoir compter sur celles-ci, la piste des 700 MHz initialement dédiés à la télévision numérique terrestre (TNT) est également visée par le quatrième opérateur mobile français. Ces fréquences idéales pour les milieux urbains présentent des longueurs d’onde “élevées” (i.e. dans les 40 cms) qui leur permettent de pénétrer plus facilement (que les fréquences dans la bandes des 2 600 MHz par exemple) dans les bâtiments. Or, cette bande est bien supportée par la Nexus 7 “cellulaire”.

Jusqu’à 100 Mb/s en DL

Si le SoC APQ8064 n’intègre pas directement de modem cellulaire, il a été développé afin de fonctionner de concert avec les puces MDM9x15 et MDM9615 de la famille des modems Gobi de Qualcomm. Le modem MDM9215 est d’ailleurs intégré dans le Nexus 4 développé par LG qui hérite ainsi d’un support larvé de la 4G, faute de la présence des autres composants dans la chaîne radio (amplificateur de puissance (PA) notamment).

Les bandes LTE supportées indiquent la probable présence d’un émetteur/récepteur WRT1605L ou d’une variante. La tablette est donc compatible avec la catégorie 3 de la LTE, ce qui lui autorise des débits descendants pouvant culminer à 100 Mb/s.

La mouture LTE de la Nexus 7 est donc la troisième déclinaison après les versions WiFi disponibles avec 16 Go ou 32 Go aux tarifs respectifs de 229€ et 269€. Toutefois, pour bénéficier du très haut débit cellulaire sur cette tablette déverrouillée, il faudra souscrire à un abonnement données (3G et/ou 4G) spécifique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur