Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Google ouvre enfin sa librairie en ligne

Initialement programmé l’été dernier, Google Editions devrait enfin bientôt voir le jour. La nouvelle librairie numérique de la firme de Mountain View devrait être lancée avant la fin 2010. D’abord aux Etats-Unis, selon une information du Wall Street Journal, citée par ITespresso.fr. Google Editions étendra son rayon d’action à l’international dès le premier trimestre 2011.

Google Editions est la version commerciale de Google Books. Accessible depuis tout terminal Internet (ordinateur, smartphone, tablette…), la plate-forme commercialisera un catalogue de livres électroniques issus de la numérisation des ouvrages des éditeurs partenaires. Des revendeurs indépendants de livres pourront aussi nouer des accords avec Google Editions, afin de pouvoir vendre les ouvrages numérisés depuis leurs propres sites web. Au final, l’utilisateur pourra donc lire « en ligne » des ouvrages libres de droits ou non.

Plusieurs librairies indépendantes américaines ont déjà signé un partenariat avec la firme de Mountain View dans ce sens. En France, Hachette Livre, propriété du groupe Lagardère, a récemment accepté de signer avec Google un protocole d’accord-cadre pour numériser une partie de son catalogue. Dans ce cadre, la branche américaine de Hachette Livre a signé un accord commercial avec Google Editions.

Initialement, Google devrait proposer entre 400.000 et 600.000 titres sur sa librairie numérique. Ni les prix de vente de ces e-books, ni la proportion d’ouvrages disponibles en langue française ne sont encore connus. Google compte s’octroyer une participation de 30 % sur les ventes. Les 70 % restants étant reversés aux éditeurs. Un modèle économique similaire à celui employé par Apple et Amazon.

Mise à jour (07/12/2010)
Google a ouvert, officiellement, sa plate-forme de livres électroniques lundi 6 décembre aux Etats-Unis (en 2011 à l’international). Finalement baptisé Google eBooks, la plate-forme permet d’accéder aux livres électroniques stockés dans le « nuage » et lisibles depuis presque n’importe quel terminal doté d’un navigateur web, y compris les smartphones sous Android, les iPhone, iPad et iPod touch d’Apple, et quasiment tous les lecteurs de livres numériques (eReader) du marché. Quelques 3 millions de titres sont librement accessibles aujourd’hui et des centaines de milliers sont commercialisés, soit depuis le site dédié Google eBookstore, soit depuis celui d’un libraire partenaire. Plus de détails chez notre confrère ITespresso.fr.

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago