Google Page Creator est victime de son succès

Régulations

Le nouveau service de Google, qui propose depuis le 23 février de créer sa propre page web, vient de momentanément de fermer ses portes. Submergé par les demandes…

Page Creator, une alternative sérieuse au blog? Pourquoi pas! Il faut admettre que créer des pages sur le net est devenu un véritable phénomène de société, et tout adolescent désireux de se faire respecter dans la cour de recrée se doit d’avoir un blog “à la page”. On peut d’ailleurs en dire autant des politiques qui manient “l’art du bloggeur” et de “l’e-marketing politique” avec plus ou moins de dextérité.

Seulement, il y a un couac dans la formule de Google. Le géant américain des moteurs de recherche est peut-être victime de son excès de zèle. En effet, le groupe multiplie les annonces, Google Earth, Google talk, etc… Mais ne semble pas pouvoir assurer derrière… Google vient d’annoncer la fermeture momentanée de son service, qui est encore en phase de test, mais qui avec ce problème fait figure de programme mort-né. Explication: Page Creator est victime d’une saturation. Rappelons que pour se servir de cet outil, l’internaute doit simplement disposer d’une adresse e-mail chez Google GMail. Chaque utilisateur a une capacité de stockage gratuite prédéfinie de 100 Mo. Le fait qu’il soit en test explique peut-être ce “bug”. En réalité, Google avait prévenu dès le début que seul un nombre limité d’utilisateurs, les plus prompts à réagir, pourrait avoir accès au service. Seulement ce quota a été atteint plus vite que prévu et le géant s’est vu contraint de fermer le site. A noter qu’une liste d’attente est disponible sur le site web du service.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur