Google part à l’assaut de la visioconférence avec ses Chromebox

Poste de travail
Chromebox for meetings

Chromebox for meetings est une solution de visioconférence tout-en-un signée Google, accessible pour un prix modique et s’appuyant sur une machine Chrome OS.

Google lance aujourd’hui une nouvelle solution qui devrait dynamiser les parts de marché du système d’exploitation Chrome OS en entreprise. Chromebox for meetings est une offre tout-en-un qui permettra de transformer un téléviseur ou un moniteur informatique en poste de visioconférence.

Cette solution s’appuie sur la Chromebox d’Asus (présentée mercredi, voir « Asus lance sa Chromebox, un mini PC low cost sous Chrome OS »), équipée ici d’un processeur Intel Core i7, d’une caméra Logitech Full HD (1920 x 1080 points) visiblement de qualité, d’une station audio à poser (comprenant haut-parleur, microphone et boutons d’appel) et d’une télécommande pourvue d’un clavier Qwerty.

Le communiqué de Google annonce que d’autres Chromebox, signées HP et Dell, seront par la suite proposées au public dans le cadre de cette offre.

Cisco devra revoir ses tarifs

Le prix de base annoncé est de 999 dollars (environ 735 euros HT), incluant la première année de support et d’administration du produit (un service facturé ensuite 250 dollars par an, soit environ 185 euros HT). Chromebox for meetings se veut donc très accessible et concurrencera les géants du secteur, Cisco en tête.

Ceci est d’autant plus vrai que cette solution s’appuie sur Google Hangouts pour les communications et permet de lancer une visioconférence comprenant jusqu’à 15 participants, sans débourser le moindre centime. Ceux qui ne disposent pas d’une Chromebox pourront se connecter via un navigateur web et une webcam. Utile pour des réunions avec des clients, par exemple.

Enfin il convient de noter que Vidyo propose une passerelle vers ses solutions de visioconférence. L’accès aux réunions est par ailleurs possible par téléphone en utilisant l’offre d’UberConference.

Chromebox for meetings n’est actuellement accessible qu’aux États-Unis, mais devrait le devenir prochainement en France.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur