Google passe à la télévision

Logiciels

En partenariat avec Intel et Sony, Google s’apprête à lancer la Google TV, une plate-forme ouverte dédiée à l’univers du téléviseur familial.

Google s’emparera-t-il de la télévision comme il s’est accaparé le web? Le New York Times croit savoir que Google a passé des accords avec Intel et Sony pour développer une nouvelle génération de plates-formes destinées aux boîtiers/décodeurs/passerelles numériques et téléviseurs. Baptisée Google TV, cette plate-forme s’inscrit dans les efforts de Mountain View de conquérir l’indétrônable écran familial et le marché qui va avec.

Les solutions visant à relier le téléviseur familial au web accompagné d’une interface de contrôle ne sont pas nouvelles. Ces dernières années, constructeurs de TV, fabricants de puces électroniques et éditeurs de contenus présentent régulièrement leurs solutions pour amener le web et ses réseaux sociaux sur l’écran du salon à l’occasion du Consumer Electronic Show de Las Vegas. Mais généralement, les services en ligne se limitent à quelques sites ou portails.

Avec Google TV, Google espère élargir l’accès à l’ensemble du web. La plate-forme sera en effet motorisée par Android, l’environnement d’exploitation pour smartphone développé autour d’un noyau Linux. Autrement dit un système ouvert que chaque constructeur pourra adopter et adapter selon sa stratégie. Google pourrait livrer les outils de développement (SDK) d’ici deux mois au marché. Les premiers produits supportant Google TV apparaîtraient d’ici l’été, toujours selon le quotidien new-yorkais.

Pour Google comme pour Intel, le marché de la télévision représente un formidable levier économique. Le premier y commercialiserait les contenus des annonceurs tandis que le second y écoulera ses processeurs. Quant à Sony, cela lui permet de prendre une longueur d’avance sur ses concurrents qui, probablement, ne tarderont pas à adopter Google TV si le produit se révèle concluant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur