Google Pay se rapproche de la plateforme indienne ONDC

Afin de faciliter l’accès au e-commerce aux millions de magasins locaux face aux géants du secteur comme  Amazon ou Flipkart, filiale de Walmart, le gouvernement indien mise sur l’initiative ONDC, pour  Open Network for Digital Commerce.

Lancé le 29 avril, ce réseau ouvert de commerce électronique, financé par des capitaux de banques publiques et privées, est déjà actif  dans cinq villes du pays, dont la capitale Delhi ou encore Bangalore.

Il permet aux consommateurs de trouver un  produit ou un service distribué par n’importe quel vendeur, depuis une application ou une plateforme compatible. Les consommateurs  se voient proposer le meilleur compromis en fonction de leur localisation. Les coûts demandés aux vendeurs locaux pour référencer leurs produits en ligne sont, eux, réduits.

Google Pay populaire en Inde

À terme, sans doute d’ici cet automne, le réseau ONDC sera étendu à une centaine de villes et localités indiennes. L’objectif du gouvernement et des investisseurs est d’atteindre les 30 millions de vendeurs agrégés à la plateforme, et les 10 millions de commerçants en ligne.

Selon Reuters, Google discute très sérieusement désormais pour y intégrer son service de paiement.

En Inde, Google Pay, est très populaire en raison de l’initiative du gouvernement pour les transactions financières : l’interface de paiement unifiée (UPI). Ce système permet aux consommateurs de lier plusieurs comptes bancaires à une même application pour smartphone, et aussi d’effectuer des transferts de fonds immédiats, grâce à une authentification renforcée à deux facteurs.

Ce marché est très important pour Google, pour ne pas dire stratégique. En Inde, on estime que l’e-commerce pourrait peser quelque 350 milliards $ d’ici 2030. En 2021, le marché représentait déjà plus de 55 milliards $ en valeur brute des marchandises.

Alexandre Boero