Autant d’applications sur Google Play que sur l’App Store

Poste de travail
Google Android Play Applications

Avec 700.000 titres Android référencés,Google revendique désormais autant d’applications disponibles en ligne que son rival Apple.

Il aura fallu 4 ans à Google pour rejoindre Apple sur le terrain des applications mobiles. La firme de Mountain View vient d’annoncer avoir franchi les 700.000 titres proposés sur Google Play (ex Google Market), selon Businessweek/Bloomberg. Soit autant que ce qu’a mis en avant Apple la semaine dernière lors de sa keynote de présentation de l’iPad Mini.

Si Apple conserve peut-être encore une petite avance sur son rival, elle ne tiendra pas longtemps au vu du rythme de progression du catalogue Android. D’autant que Google vient de renforcer son offre tablette avec la version 10 pouces de la Nexus 10 face à l’iPad, et avait anticipé l’arrivée de l’iPad mini avec la Nexus 7 en juin dernier (pour le plus grand bonheur d’Asus). Et Mountain View répond à l’iPhone 5 par le lancement du Nexus 4 de LG.

Au-delà de l’offre matérielle, parallèlement enrichie par les nombreux smartphones et tablettes de ses partenaires Samsung, HTC, LG, Huawei, ZTE, etc., Android occupe plus de 60 % de parts du marché des OS mobiles (64 % au deuxième trimestre selon le Gartner). De quoi motiver les développeurs qui cherchent à toucher le plus grand nombre possible d’utilisateurs, même si Apple estime sa plate-forme financièrement plus intéressante pour eux (la firme de Cupertino revendique avoir reversé 6,5 milliards de dollars depuis 2008).

Le nerf de la guerre

Un constat également revendiqué par RIM pour son offre BlackBerry App World… qui s’élève à moins de 100.000 applications selon les chiffres fournis en mai dernier. Mais RIM base son calcul sur les revenus des applications payantes. Or, c’est généralement la publicité qui rémunère les développeurs d’applications gratuites que téléchargent en priorité les utilisateurs. Et, en matière de réclame en ligne, Google est roi.

Les applications sont en effet le nerf de la guerre, longtemps revendiqué par Apple, pour attirer les consommateurs et donc les développeurs (la boucle est bouclée). Pour le lancement de Windows Phone 8, Microsoft a revendiqué 120.000 applications mobiles désormais disponibles dans le Windows Phone Store. Une offre qui devrait rapidement s’étoffer si le succès annoncé des Windows Phone 8 se confirme.

Mais il y a peu de chance pour que Microsoft parvienne à combler rapidement son retard sur ses deux rivaux (il sera également intéressant de voir la progression de RIM après la sortie de BlackBerry 10 en 2013). Entre Apple et Google, ce sera désormais à celui qui annoncera avoir franchi le premier le million d’applications disponibles en ligne.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur