Google pourrait sortir un ‘iPhone killer’ en 2008

Régulations

Personne ne l’a vu, mais tout le monde y croit -tandis que le groupe de
Mountain View laisse filer les rumeurs

Le mastodonte du Net envisagerait de transposer ses services dans la téléphonie mobile. Selon le Wall Street Journal, les labs de la firme travaillent sur plusieurs prototypes. Pendant ce temps, les rumeurs et autres bruits de couloir tout comme certaines images de faux (“fake“) se propagent à grande vitesse sur la Toile.

En 2007, l’arrivée de l’iPhone d’Apple a été l’évènement marquant du secteur des télécoms. L’année 2008 pourrait bien être celle du gPhone, un terminal pour le moment imaginaire que concocterait Google.

Personne ne l’a vu, mais tout le monde y croit ! Il faut donc en déduire qu’il existe une réelle attente autour de ce produit. Il est vrai qu’un terminal sans fil adapté aux nombreux services de Google serait très alléchant pour plus d’un chaland.

Le véritable défi pour Google est d’ailleurs bien de produire un tel terminal capable d’utiliser les services en ligne comme Maps YouTube, Picassa et son moteur de recherche.

Cet engouement pour un terminal qui n’est pas encore né, est encore plus vrai sur la Toile. Le phénomène du ‘buzz‘ (rumeur médiatisée) joue à plein. Preuve en est, de nombreux internautes, tels des cyberpaparazis, ont publié des commentaires et des images a priori fausses, du présumé gPhone.

Et ce ne sont pas les deux fondateurs de Google, les jeunes patrons Larry Page et Sergei Brin, qui vont critiquer cette soudaine passion car elle s’apparente à une publicité gratuite. D’autant qu’ils ont probablement d’autres chats à fouetter. Pour sortir un gPhone, Google a encore quelques étapes à franchir.

Le groupe doit tout d’abord se rapprocher d’un fabricant. Selon le Wall Street Journal, ce serait LG et Samsung. D’autres croient savoir qu’Orange et Google et le fabricant HTC travaillent ensemble sur le projet.

Enfin, des sources moins fiables affirment qu’Eric Schmidt, le patron exécutif de Google, serait en discussion avec le canadien RIM, fabricant du BlackBerry, pour lancer un produit fonctionnant avec un OS ‘made in Google’!

L’autre signe qui fait enfler la rumeur est le rappel d’une déclaration de E. Schmidt qui expliquait en mars 2006: “Les abonnements aux mobiles devraient être gratuits si les utilisateurs étaient prêts à accepter la publicité.” Une déclaration qui fait croire à certains que Google aurait l’intention de capitaliser sur le marché du mobile.

Comme le rappelle le quotidienles Echos, “le marché de la publicité sur mobile semble promis à un bel avenir; selon eMarketer il va exploser de 1,5 à 13,8 milliards de dollars en cinq ans…”

Google va-t-il devenir son propre opérateur?

Décidément, l’appétit du géant de Mountain View est tout bonnement gargantuesque. Selon des sources proches du gouvernement américain, Google envisage de participer à l’achat aux enchères d’une importante fréquence hertzienne. Le groupe serait prêt à débourser 5 milliards de dollars!

Si Google l’emportait, cette fréquence -qui comme en France a été libérée par la télévision analogique- lui permettrait de déployer son réseau et par conséquent de devenir opérateur télécoms.

Pour conclure, précisons que si ces rumeurs sont confirmées et si Google envisage de transposer son modèle économique, c’est-à-dire des services gratuits via Internet sur la téléphonie mobile, il ne se fera pas que des amis parmi les opérateurs de mobiles…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur