Google poursuivi au Texas

CloudJuridique

Trois moteurs de recherche accusent Google de biaiser ses résultats de recherche. En parallèle, la Commission européenne se penche également sur la position dominante du moteur américain.

Au Texas, la justice locale accuse Google d’afficher des pages biaisées de résultats de recherches lorsque que l’on tape une requête. C’est le procureur général de cet Etat qui se charge de l’enquête sur le caractère «honnête» du système d’indexation et de classement (ranking) par le premier le moteur de recherche Internet mondial.

Selon Google, trois sociétés plaignantes se sont manifestées : Foundem (moteur vertical), TradeComet (qui édite le moteur de recherche BtoB SourceTool.com) et myTriggers (moteur shopping). Ils se considèrent comme des rivaux de Google dans le domaine de la recherche en ligne.

La thèse du complot n’est pas loin d’être formulée. Selon Reuters, Google souligne pour sa défense le fait que les avocats de deux sociétés à l’origine de la plainte travaillent également pour le compte de Microsoft.

D’autre part, pour certains plaignants, ce n’est pas un coup d’essai. Ainsi, en 2009, TradeComet avait initié une action anti-trust contre Google en lien avec la gestion de son programme de liens sponsorisés (AdWords). Mais la justice avait conclu à un non-lieu.

De l’autre côté de l’Atlantique, des inquiétudes commencent à poindre. Google fait également l’objet de griefs similaires en Europe. En février dernier, la Commission européenne a accepté d’examiner les plaintes de trois sociétés Internet implantées sur le Vieux continent. On y retrouve Foundem aux côtés de eJustice.fr (portail juridique) et Ciao (guide shopping). Elles accusent Google de fausser la présentation des pages de résultats ou celle d’AdWords.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur