Google rachète Slide

Logiciels
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

Avec l’acquisition de Slide, Google entend enrichir ses outils de fonctions sociales et, peut-être, développer son hypothétique plate-forme de jeux en ligne.

Google poursuit ses offensives en matière de plates-formes de réseautage (et malgré l’échec de Wave). L’entreprise de Mountain View a annoncé, le 6 août, l’acquisition de Slide Inc, « une entreprise de technologie avec une grande expérience en matière de solution pour mettre les gens en relation à travers plusieurs plates-formes en ligne », précise le directeur de l’ingénierie David Glazer sur le blog officielle de la compagnie.

Slide a notamment signé une série de jeux (SuperPoke), de partage de contenus (FunSpace), de retouche d’image (FunPix), de diaporama (Slideshow), de personnalisation des vidéos de YouTube, etc., disponibles sur différents réseaux sociaux (Facebook, MySpace, Bebo, Orkut…).

Visiblement, ce sont essentiellement les technologies (et les idées) développées par l’équipe de Max Levchin, créateur et dirigeant de Slide, qui intéressent Google. Technologies qui pourraient venir enrichir les produits déjà proposés par Mountain View comme Gmail, YouTube, la suite bureautique Docs, le gestionnaire d’image Picasa, et la plate-forme de blogs Blogger. « Une fois l’équipe de Slide intégrée, nous nous investirons encore plus pour rendre les service de Google toujours plus ouverts socialement et propager ces capacités à nos utilisateurs à travers le web », ajoute David Glazer.

Le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé officiellement. On parle néanmoins de 182 millions de dollars (137 millions d’euros) plus 46 millions en bonus aux employés (soit un total de 228 millions de dollars). L’avenir des produits de Slide utilisés, selon Max Levchin, par des millions de personnes dans le monde, n’ont pas non plus été précisés.

Les futurs travaux des ingénieurs de Slide pourraient notamment se retrouver dans Google Me, un hypothétique réseau social concurrent de Facebook sans pour autant en être une copie (Google exploite déjà Orkut, très populaire au Brésil et en Inde). La future plate-forme de réseautage pourrait notamment s’orienter vers les jeux vidéo en ligne. Précédemment, Google avait dépensé 150 millions de dollars dans le rachat de Zynga, éditeur des titres Mafia War et Farmville. L’acquisition de Slide semble confirmer cette orientation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur