Google rachète Sprinks -face à un Microsoft isolé

Régulations

A peine lancé son projet d’entrée en Bourse, Google annonce le rachat du service de publicité en ligne Sprinks de Primedia, connu en Europe sous le nom About.com. Et que fera Microsoft sur ce marché des liens sponsorisés?

Google se renforce dans la publicité en ligne. Après le rachat d’Applied Semantics, qui est venu renforcer l’offre de liens sponsorisés Google AdWords, le numéro-un mondiale des moteurs de recherche, vient d’acquérir le service concurrent Sprinks de Primedia.

Fortement implanté aux Etats-Unis, Primedia est plus connu en Europe pour son service de sites communautaires About.com, dont Sprinks alimente le moteur de recherche interne. Une acquisition stratégique Le rachat est stratégique à plus d’un titre. Tout d’abord, il renforce la position de Google sur la publicité en ligne, en particulier face à Yahoo!-Overture, et permet au moteur d’assurer la progression de son chiffre d’affaires publicitaire. Ensuite, le rachat s’accompagne d’un accord avec le réseau des sites d’About.com, qui prévoit la distribution et le partage des revenus sur quatre ans, et qui place Google en position de fournisseur exclusif. Mauvais temps pour Microsoft Enfin, c’est un coup asséné à Microsoft. Le rachat de Sprinks, c’est la suppression d’un concurrent, mais aussi un pied dans le jardin de Microsoft. Car Sprinks est le fournisseur exclusif des liens contextuels de MSNBC, la co-entreprise de NBC et? Microsoft. La rumeur d’un rapprochement de Microsoft avec Sprinks a circulé pendant un temps. Logiquement, car face aux ‘monstres’ Google (premier moteur de recherche mondial) et Yahoo!/Overture (Overture est le principal fournisseur en publicité contextuelle du réseau MSN), Microsoft doit se renforcer pour rester un acteur indépendant de ses concurrents. Ca marche pour Google Pour le moment, c’est Google qui a le vent en poupe ! Avec son service de publicité très rentable, le moteur dispose des moyens de s’étendre, et ne s’en gène pas. Avec le rachat d’Applied Semantics, Google devient fournisseur d’Overture, l’un des principaux clients du service. Avec le rachat de Sprinks, le modèle se reproduit, mais vers Microsoft. Le paysage des outils de recherche n’a pas fini de bouger !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur