Google renforce le BYOD de ses Apps Entreprise

MobilitéPoste de travailSécurité
Google cloud mobile

Google enrichit sa console de gestion des terminaux mobiles pour ses offres Entreprises avec, notamment, un début de distinction entre les usages privés et personnels.

Google vient d’enrichir les fonctionnalités de gestion de sa console d’administration pour ses Google Apps. Les nouveautés se concentrent sur la gestion des terminaux mobiles.

Rappelons que les Google Apps Enterprise (et leurs déclinaisons Gouvernement et Education) proposent des services en ligne de messagerie (Gmail, Hangouts), d’agenda (Calendar), de bureautique texte, tableur et présentation (Docs) et de stockage (Drive) aux professionnels qui s’affranchissent ainsi de la gestion de l’infrastructure et des logiciels de gestion dédiés. Applications disponibles depuis un poste fixe comme en mobilité, qui plus est depuis le terminal personnel de l’utilisateur.

Le problème du BYOD

Ce qui, dans ce dernier cas, peut poser un problème à l’entreprise face aux risques de sécurité, notamment en cas de vol ou perte du mobile. C’est toute la problématique du phénomène du BYOD (Bring Your Own Device) bien connue des administrateurs.

Pour y répondre, l’éditeur de Mountain View a mis en place Google Apps Mobile Management, une console d’administration avec activation des terminaux, configuration, application des droits utilisateurs, contrôle des applications, rapports statistiques sur les utilisations, etc. Une console compatible avec les terminaux Android et ceux qui embarquent Google Sync (Windows Phone, iOS, mais pas les BlackBerry ni les terminaux qui utilisent IMAP et POP pour se synchroniser avec Apps).

L’outil s’enrichit aujourd’hui de nouveaux services administrables à distance :

  • L’effacement sélectif d’un compte Google Apps et de ses données sans toucher au contenu personnel de l’utilisateur ;
  • La suppression des données stockées sur la carte SD lors du nettoyage complet d’un terminal ;
  • L’assurance que la version de l’agent Google Apps Device Policy (dédié à la synchronisation des règles de sécurité sur le terminal) est bien la plus récente ;
  • La configuration des règles d’utilisation du wifi.

Distinction des usages privés et personnels

Google entend ainsi continuer à répondre aux besoins de ses quelque 5 millions de clients Google Apps en regard de l’évolution des usages face à l’essor de la mobilité à laquelle l’entreprise contribue activement avec son offre Android. Notamment en amorçant la séparation entre les usages privés et personnels du terminal, un service de plus en plus demandé par les organisations professionnelles.

Il restera néanmoins à vérifier que le service se veut aussi pertinent que les solutions d’administration “on premise” (tel BlackBerry Enterprise Server 10.1 qui gère désormais un certain niveau de sécurité pour les terminaux Android et iOS) ou les services managés des opérateurs (à la manière d’Orange Device Management Premium). Sans parler de la myriade de solutions MDM tierces chez Mobile Iron, Good Technology, SAP Afaria, XenMobile-Zenprise, Telelogos, etc.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur