Google revoit aussi la gestion des greffons dans Chrome

Sécurité

L’intégration par défaut de lecteurs Flash et PDF au sein de Google Chrome n’est qu’une première étape visant à mieux sécuriser l’utilisation des plug-ins.

L’initiative n’est pas nouvelle. Fin mars, Google dévoilait une version de test de Chrome intégrant le lecteur Adobe Flash (il est maintenant fourni par défaut avec la version stable du logiciel). La compagnie s’assure ainsi que cet outil est toujours à jour. Les développeurs de Google et d’Adobe travaillent également à la mise au point d’une version spécifique du Flash Player, capable de fonctionner au sein du bac à sable intégré à Chrome. Le but est de sécuriser au maximum ce greffon.

Récemment, Google a fourni des versions de test de Chrome proposant un lecteur de PDF intégré. Il est lui aussi mis à jour en même temps que le navigateur et fonctionne à l’intérieur du bac à sable. Aujourd’hui, la compagnie dévoile que son butineur offre de limiter l’utilisation des greffons à certains noms de domaine définis par l’internaute. Un moyen efficace de s’assurer que les plug-ins resteront inactifs sur des sites non certifiés.

La compagnie dévoile d’autres initiatives qui permettront de renforcer la sécurité des greffons. Comme Firefox, Chrome pourrait prochainement refuser de lancer des plug-ins trop anciens, tout en proposant à l’utilisateur de les mettre à jour. Le navigateur pourrait également avertir l’internaute lorsqu’un greffon peu courant est utilisé par un site web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur