Google se frotte à la musique en ligne. Pour le moment en Chine

Cloud

Le géant lance un service gratuit de téléchargement

Offensive locale ou ballon d’essai afin de tâter le terrain ? Google annonce en effet l’ouverture de son service de musique en ligne en Chine. Gratuite, cette plate-forme propose pour le moment 350.000 titres, un catalogue qui pourrait très vite passer 1,1 million de morceaux. L’offre s’appuie sur un moteur de recherche made in Google.

Gratuit, le service sera financé par la publicité. Des accords ont été noués avec les maisons de disques Sony Music, Warner Music, EMI et Universal Music. La gratuité était quasiment un pré-requis sachant que 99% de la musique en Chine est piratée…

Google veut-il partir à l’assaut de iTunes ou d’Amazon Music ? Le géant de la recherche s’en défend et explique qu’il s’agit d’abord de prendre des positions sur le marché chinois des moteurs de recherche, dominé par Baidu. Lee Kai-Fu, le président de Google en Chine, explique ainsi que l’une des raisons du retard du géant de l’internet sur le marché chinois était l’absence d’offre musicale, pièce manquante à sa stratégie face au leader local Baidu.com.

Mais si la stratégie s’avère payante, Google pourrait bien dupliquer ce service dans d’autres pays. En attaquant le marché de la musique en ligne, la firme pourrait bien rebattre les cartes d’un secteur largement dominé par iTunes d’Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur