Google se transforme en hébergeur avec App Engine

Régulations

Le groupe américain, qui stocke déjà des milliards de données propose d’héberger sur son infrastructure les applications des entreprises et des développeurs

Le nouvel outil, baptisé App Engine, va entrer en concurrence directe avec les solutions d’autres mastodontes de l’IT comme Elastic d’Amazon ou Appexchange de Salesforce.

Mais il devrait également être nettement plus abordable. En effet, la plupart des applications de la firme de Moutain View sont gratuites. App Engine ne devrait pas échapper à cette règle.

L’ambition “officielle” de Google, qui a publié une note sur le ‘blog’ dédié à App Engine, est d’aider le développement de nouvelles applications Web. Il estime également être en mesure d’en assurer la diffusion à des millions d’utilisateurs.

Bien entendu, “officieusement” cela va permettre au groupe américain de surveiller l’émergence de jeunes pousses et d’asseoir encore un peu plus sa domination.

D’un point de vue technologique, Google a recyclé des briques du système de stockage déjà utilisé par Google Earth, Bigtable, et des morceaux de son propre système de gestion des fichiers le Google File System (GFS).

Pour l’instant, le géant de la recherche propose une version allégée de sa solution. Elle est disponible au téléchargement sur ce lien.

Précisons que l’inscription n’est pas ouverte à tous. En effet, seulement 10.000 développeurs peuvent s’inscrire. Un chiffre qui va évoluer dans les prochains mois, précise Google.

La capacité de l’application est également “bridée”. Dans un premier temps, les applications ne pourront pas dépasser un espace de stockage de 500 Mo.

La bande passante utile est limitée à 10 Go de données par jour. Cependant, malgré ces limites, Google pense que les premières applications pourront traiter au moins 5 millions de pages vues par mois.

Enfin, App Engine ne reconnaît, pour l’instant, que le langage de programmation Python.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur