Google s’en va développer en Inde

Régulations

L’outsourcing ne touche pas seulement la production et les services? Les start-ups américaines se tournent de plus en plus vers l’Asie pour la R&D

L’information est passée inaperçue, mais le moteur de recherche Google a bien ouvert un centre de recherche et développement en Inde, plus précisément à Bangalore. Les développeurs indiens recrutés seront concernés par tous les aspects de l’activité de Google, conception, recherche, implémentation et déploiement.

Google n’est pas la première société technologique américaine à créer un centre de R&D en Inde ou en Chine. IBM, HP, Sun, Intel, Microsoft et Oracle, entre autres, l’ont précédé, souvent incités par des mesures fiscales particulièrement attractives. L’Amérique perd ses ‘cerveaux’ Dans ces conditions, les politiques et analystes ont quelques raisons de tirer les sonnettes d’alarme. Déjà, selon IEEE-USA, les Etats-Unis ont perdu en 2003 5,2% de leurs emplois scientifiques en informatique et analystes systèmes. Mais l’inquiétude, avec la migration des centres stratégiques de R&D vers l’Asie, provient moins du phénomène qui s’inscrit dans une logique économique, que de l’incitation des apporteurs en capitaux (venture capital) de la Silicon Valley, qui incitent ouvertement leurs poulains à se délocaliser. Ce n’est pas pour rien si la zone Inde, Hong-Kong et Taiwan est passée largement devant les Etats-Unis en matière d’IPO, d’entrée en Bourse !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur