Pour gérer vos consentements :
Categories: ComposantsLogiciels

Google s’offre Skybox Imaging pour enrichir ses services de géolocalisation

Il y a moins d’un mois, Google était pressenti pour acquérir Skybox Imaging. La rumeur est devenue annonce officielle puisque la firme de Mountain View indique l’avoir acquise pour 500 millions de dollars. L’opération doit désormais être validée par les autorités américaines compétentes.

« Bien plus en commun qu’un code postal »

Skybox Imaging construit des satellites d’observation et propose des services d’imagerie et de vidéo (jusqu’à 90 secondes à 30 images par seconde) en haute définition et très grande précision (moins d’un mètre). Pour ce faire, la société propose SkyNode, un système compact qui permet d’accéder à la constellation Skybox depuis une parabole.

La société, également basée à Mountain View, a été fondée en 2009 par Dan Berkenstock, Julian Mann, John Fenwick et Ching-Yu Hu. La société a lancé SkySat-1, son premier satellite, en novembre 2013 depuis le pas de tir situé à Yasny en Russie et prévoit d’en lancer deux autres en 2014 puis à termes d’en déployer un total de 24.

Sur son site, Skybox indique : « Skybox et Google partagent plus qu’un code postal. Nous désirons tous deux rendre l’information (en particulier l’information géospatiale précise) accessible et utile. Et pour ce faire, nous sommes tous les deux prêts à nous attaquer aux problèmes de front – qu’il s’agisse de construire des voitures qui se conduisent elles-mêmes ou de concevoir nos propres satellites à partir de zéro. »

Epauler Google Earth et la voiture sans conducteur

Précisément, Google entend bien exploiter le savoir-faire et les données issues de la constellation Skybox pour enrichir et mettre à jour son propre service de cartographie Google Earth et Google Maps. Ces données pourraient en particulier alimenter « Earth Enterprise » qui permet de stocker les données de cartographie (de relief et vectorielles) sur sa propre infrastructure de serveurs afin de les exploiter a posteriori.

La voiture sans conducteur de Google devrait donc également exploiter la constellation de Skybox pour se diriger en temps réel avec une précision plus fine que celle obtenue par le service de géolocalisation GPS.

Autre cheval de bataille de Google : l’accès à Internet pour tous. La croissance de Google est aliénée à cet accès dans des zones non encore couvertes. En avril 2015, Google a fait l’acquisition de Titan Aerospace afin de renforcer le projet Loon et fournir un accès sans fil à internet via des drones solaires volant. Avec l’acquisition de Skybox, ce sont les satellites qui vont permettre à Google de déployer cette stratégie. La société a acquis un savoir-faire en matière de mini-satellites low cost baptisés « CubeSats » (de 10 centimètres de côté et de 1,33 kg maximum).

Recent Posts

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

55 minutes ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

2 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

7 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

23 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

1 jour ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

1 jour ago