Google souffle ses 10 bougies

Logiciels

Depuis 1998, l’entreprise de Mountain View a fait du chemin. Des débuts du moteur de recherche à Chrome, retour sur une décennie d’évolutions technologiques

L’histoire débute souvent comme cela, dans un garage de la Silicon Valley, mais ne finit pas toujours bien. Pourtant qui aurait crû que la société fondée le 7 septembre 1998 (cette date anniversaire n’est pas vraiment la bonne selon certains, la vraie date serait le 27 septembre) par deux jeunes ingénieurs, Sergey Brin et Larry Page serait une des meilleures réussites du début du siècle.

A cette époque, la première version de Google est mise en ligne. après deux ans de développement (projet BackRub). Il répond déjà à près de 10.000 requêtes quotidiennes… Deux ans plus tard, Google devient le plus grand moteur de recherche au monde avec un index d’un milliard de pages et 18 millions de requêtes par jour. Fin 2000, Google doit satisfaire 100 millions de requêtes par jour !

Si les débuts ont été difficiles, aujourd’hui Google est de loin le numéro 1 de la recherche Web et vaut plus de 210 milliards de dollars. Pourtant à en croire ses fondateurs, le but de Google était à l’époque de lancer un moteur de recherche afin “d’organiser l’information à l’échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile“, rien de moins. Pourtant ils jetèrent là les bases d’un véritable géant de l’Internet.

D’autant qu’outre son moteur de recherche, Google a su, au fil des années, diversifier ses outils et services. Google Earth (géloocalisation), Picasa (gestion d’images), Apps ou encore Gmail (messagerie), autant de succès qui montrent comment le géant a pris le pari de se préoccuper des besoins de tous les internautes.

Des succès qui sont venus grâce à la stratégie de la firme basée sur la publicité en ligne. Grâce à des “liens sponsorisés” (les fameux et désormais incontournables AdWords) et à la publicité présents sur chaque recherche Web, Google a pu pérenniser une rente publicitaire des plus significatives.

10 ans après ses débuts, Google compte bien ne pas en rester là. Après la recherche, Google s’est lancé dans l’applicatif (traitement de texte, outil de présentation) venant ainsi directement concurrencer l’hégémonie de Microsoft. Désormais la firme s’attaque aux navigateurs avec le lancement de Chrome dans un seul but : concurrencer Internet Explorer, Mozilla Firefox voire même Windows.

Reste pour Google à relever encore bien d’autres défis comme la nécessité de monétiser Youtube (acheté 1,6 milliard de dollars) ou encore tenter de se faire une place sur le marché mobile avec Android. Par ailleurs, le géant doit aujourd’hui gérer les oppositions croissantes concernant sa gestion, quelque peu laxiste, des données personnelles. Car Google collecte et exploite les milliards de datas envoyés par ses utilisateurs. Enfin, la censure imoosée en Chine et acceptée par Google a un peu écorné l’image du géant. Mieux vaux pour les usagers chinois un Google imparfait que pas de Google du tout, explique le moteur pour se justifier…

Google, après 10 années d’existence est devenu un des symboles d’une réussite “à l’américaine”. Lors de son dernier trimestre, lla compagnie a affiché un chiffre d’affaires de 5,37 milliards de dollars et un bénéfice net de 1,25 milliard. Mais cette réusite s’est faite “sans chercher à détruire les autres”. Leur secret, une gentillesse incomparable grâce à leur devise, “Don’t be evil” (ne soyez pas méchant)… Un peu quand même doit se dire Microsoft qui aujourd’hui cherche à tout prix à rattrapper l’ogre de Mountain View.

Au fait, ça veut dire quoi Google ? En 1938, le mathématicien américain Edward Kasner se demanda quel nom donner au nombre formé du chiffre 1 suivi de 100 zéros. Il se tourna alors vers son neveu (9 ans) et lui posa la question. Celui-ci répondit un mot enfantin : « un gogol », dont l’orthographe est devenue googol.C’est ce mot que Kasner reporta fidèlement dans son traité Mathematics and the imagination, dont s’inspirèrent en 1998 Larry Page et Sergey Brin, quand ils créèrent Google. Par cette faute d’orthographe, Google à la place de googol, simple et facile à retenir deviendra célèbre dans le monde entier.On peut aussi noter la similarité avec le mot anglais goggles signifiant “lunettes”, dont les deux O de la marque rappellent la forme.Source : Wikipédia

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur