Google teste ses Adwords sur la presse papier

Régulations

Après le virtuel Internet, Google va s’attaquer au réel papier. Le moteur expérimente ses publicités AdWords dans des revues informatiques. Mais quelles sont donc ses ambitions ?

Google, qui tire 99% de ses revenus de la publicité en ligne, expérimente de nouveaux horizons pour rentabiliser sa base de clients annonceurs. Et quoi de mieux pour un géant de l’Internet que de s’aventurer dans le monde réel?

Le moteur a ainsi réservé à titre d’expérimentation des espaces publicitaires dans deux revues informatiques américaines de premier plan, PC Magazine et Maximum PC, dans les numéros à paraître début septembre. Google, qui affirme qu’il ne s’agit que d’un test limité, a indiqué: “Nous testons actuellement un programme visant à placer des publicités de nos clients dans des publications américaines“. Les espaces acquis ont été divisés en plusieurs espaces publicitaires, proposés au prix de 1.000 dollars à une sélection de quelques annonceurs historiques du moteur, membres du réseau publicitaire AdWords. La démarche de Google soulève bien des interrogations. S’il n’y a rien de surprenant à ce que le moteur cherche à diversifier sa surface d’exposition, le choix de la presse papier spécialisée a de quoi laisser dubitatif. Le potentiel de revenus générés est insignifiant par rapport au modèle des mots clés vendus aux enchères. En revanche, lorsque Google dévoile qu’il travaille sur ce projet depuis la fin 2003, on imagine que le test des publicités AdWords sur la presse papier entre dans une démarche plus ambitieuse du moteur, dont l’expérimentation ne serait qu’un ‘petit’ maillon. Nous pouvons alors rapprocher l’information de la volonté de Google de maîtriser son environnement et sa distribution de bout en bout. Le moteur pourrait alors étendre les AdWords en ligne à une visibilité ‘offline‘, le tout intégré dans une approche de marché beaucoup plus ambitieuse qui reste cependant à déterminer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur