Google travaille à une nouvelle interface de son moteur

Cloud

Lifting en vue pour le premier moteur de recherche. Nouveaux design et fonctions de recherche avancées sont proposées.

Le site Google BlogoScoped nous apprend que Google travaille à une nouvelle interface de son moteur de recherche. Il s’agit essentiellement d’une refonte graphique mais aussi d’un enrichissement des options de recherches dans la page de résultat.

L’éventuelle future «Home» se distingue de l’actuelle par un logo redessiné. Si elle n’a pas totalement disparue, l’ombre portée se fait désormais beaucoup plus discrète. Les caractères empruntent un ton pastel qui limite l’effet brillant et gaufré du logo actuel. Les boutons «Google Search» (Rechercher) et «I’m Feeling Lucky» (J’ai de la chance) privilégient désormais un aplat sur bleu en lieu et place des classiques boutons chromés. Enfin, deux nouveaux liens apparaissent sous le champ de saisie : «Make Google your home page» (Faire de Google votre page d’accueil) et «Advertising program», lequel renvoie vers la présentation des offres de campagne d’annonces AdWords (pour les annonceurs) et AdSense (pour les webmasters).

googlenouveautest.jpg

La page de résultats présente une évolution plus intéressante. Une barre latérale s’affiche désormais dans la partie gauche de l’écran. Elle introduit des fonctions de filtrage de résultats. Une interface d’affinage des résultats affichée par défaut mais proposée depuis mai 2009 en option dans la version américaine Google.com largement inspiré de ce que fait depuis des années Exalead.

googlenouveauresultatstest.jpg

Les résultats de recherche restent identiques dans les deux interfaces. Il s’agit donc bien d’un travail de «ravalement» sur lequel Google n’a pas communiqué l’éventuelle mise en place. Il est cependant intéressant de noter que ces nouveaux design et ergonomie en vue arrivent au moment où Bing, le moteur de recherche de Microsoft, gagne quelques points sur le marché américain (sans que Google en perde pour autant).

Surtout, les rumeurs d’accord entre Microsoft et NewsCorps qui menace de déréférencer ses titres en ligne (Fox News, Wall Street Journal, Dow Jones…) du moteur de Mountain View au profit de celui de Redmond, pourrait inquiéter Google plus qu’il ne le laisse croire. Selon Comscore, l’ensemble des sites web du groupe de Rupert Murdoch ont réalisé 39,5 milliards de pages vues en novembre.

Google peut-il vraiment se passer de ces contenus? Cependant, ce n’est pas une nouvelle interface de son outil qui fera changer d’avis le magnat de la presse anglo-saxonne. De plus, avec plus des deux tiers de marché américain américain de la recherche en ligne, Google peut difficilement augmenter son audience et, donc, son influence.

Comment tester la nouvelle interface Pour tester la nouvelle page d’accueil de Google, il faut se rendre sur la page Google.com (version US), se déconnecter éventuellement et saisir le script suivant dans la barre d’adresse du navigateur (sans le «google.com» devant) javascript:void(document.cookie=“PREF=ID=20b6e4c2f44943bb:U= 4bf292d46faad806:TM=1249677602:LM=1257919388:S=odm0Ys-53ZueXfZG;path=/; domain=.google.com”); Il faut ensuite rafraîchir la page pour profiter de la nouvelle interface.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur