Google: un OS Linux et le rachat de Napster, la valse des rumeurs continue

Régulations

Déjà un PC Google c’était dur à croire, mais cette fois l’on se demande qu’elle est la part de vérité dans cette pluie de spéculations. Aujourd’hui, The Register annonce que Google va lancer un OS Linux (base Ubuntu) et le New York Post évoque un rapprochement avec Napster, voire un rachat

Les rumeurs vont bon train chez Google depuis le CES 2006 et le fameux PC signé par le moteur de recherche. Aujourd’hui, le site

“The Register” vient ajouter sa pierre à l’édifice en annonçant un OS Goobuntu. Un système d’exploitation basé sur Ubuntu, un dérivé de Debian, l’une des plus populaires distributions du pingouin. Google a-t-il l’intention de pénétrer le marché du logiciel et entrer en concurrence directe avec l’autre géant américain, Microsoft ? Contacté, Google n’a pas souhaité répondre à nos questions, mais selon The Register, l’information aurait été confirmée (mais infirmée depuis par un communiqué de Google). Pour autant la prudence reste de mise. D’autant plus, lorsque l’on connaît le goût de Google pour les rumeurs, et celui de certains amateurs d’informatique pour la propagation des fausses informations. Cet OS pourrait être utilisé sur les machines du groupe, en interne donc, mais il est possible qu’un jour il fasse son apparition sur le marché grand public, et remplir ainsi son rôle d’alternative gratuite à Windows. Le célèbre moteur de recherche a déjà montré son intérêt en matière de système d’exploitation. L’on se souvient ainsi que profitant du CES, le groupe a présente le ‘Google Pack’ une collection de logiciels qui inclus notamment Google Talk, Google Deskpot, Mozilla Firefox, la messagerie instantanée de Trilllian, RealPlayer et Picasa, le logiciel de gestion des images numériques. Il est donc tout à fait possible que Google s’intéresse à la création d’un OS complet, qui finalement ne représenterait qu’un pas de plus dans l’évolution de son “business model”. Néanmoins, entrer dans l’univers de la création d’OS c’est quand même un pas d’une dimension cyclopéenne . Même pour un géant comme Google. Et rendre ce-soi disant Goobuntu aussi fonctionnel que XP va demander du temps, beaucoup de temps, et de l’argent. Pour les curieux, si l’on cherche l’URL de Goobuntu, l’on est redirigé vers un portail Cubain! Alors, si cette information est confirmée, Google va devoir trouver un autre nom pour le lancement grand public de son OS. Google lorgne sur Napster ? Autre rumeur qui vaut son pesant d’or, le site de téléchargement de musique Napster discuterait avec Google en vue d’un rapprochement, voire d’un rachat, selon le New York Post. Les négociations entre les deux sociétés porteraient sur une “large alliance” qui pourrait passer par “une acquisition pure et simple”, explique le quotidien, qui cite des sources anonymes. Napster a assuré récemment à Reuters ne pas rechercher un acquéreur. “L’entreprise ne cherche pas à se vendre, les dirigeants n’envisagent pas de partir. C’est tout simplement inexact”, avait déclaré un porte-parole le 23 janvier. De son côté, une responsable britannique de Google a catégoriquement démenti ces “révélations”. “Non, nous n’avons aucun projet à ce stade de créer un service de musique en ligne ou de concurrencer les distributeurs de musique existants”, a-t-elle expliqué à Reuters. La plate-forme d’échange, naguère symbole de l’essor du téléchargement illégal de musique et désormais propriété de Roxio, a licencié la semaine dernière dix de ses cadres dirigeants. Est-ce un signe ? Toutes ces rumeurs, à part booster les cours de bourse des intéréssés, confirment en tout cas les actuels objectifs de Google: diversifier au maximum son modèle économique, pour l’instant centré sur la publicité en ligne. Google a besoin d’une assurance vie à long terme, à l’image d’eBay qui s’est emparé de Skype…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur