Google vend Motorola Mobility à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars

MobilitéPoste de travailSmartphones
Motorola Moto G

Google cède Motorola Mobility à Lenovo. Mountain View, qui avait racheté le constructeur en 2012, conserve une grande partie des brevets de Motorola Mobility et le Chinois s’empare de la troisième place du marché des smartphones.

Motorola Mobility passe aujourd’hui dans le giron du constructeur chinois Lenovo pour un montant de 2,91 milliards de dollars : 660 millions de dollars en cash, 750 millions de dollars en actions et 1,5 milliard de dollars à verser au cours des trois prochaines années.

Google se sépare ainsi de la branche terminaux mobiles de Motorola, dont il s’était porté acquéreur en 2011 pour 12,5 milliards de dollars. Une opération validée en mai 2012 (voir « Motorola Mobility, une société Google »).

« Le marché des smartphones est super compétitif, et pour prospérer dans les terminaux mobiles il faut s’y investir complètement, s’excuse Larry Page, CEO de Google. C’est pourquoi nous pensons que Motorola Mobility sera mieux servi par Lenovo, qui a une activité smartphones en croissance rapide et qui est le plus important fabricant de PC au monde (mais aussi celui qui connaît la plus grosse croissance). »

Une bonne affaire pour Google…

De prime abord, on pourrait penser que Google perd beaucoup de plumes dans cette affaire. Mais la firme américaine se débarrasse surtout d’un poids mort. De fait, lors de la présentation des derniers résultats financiers de la société, le chiffre d’affaires de Motorola Mobility affichait encore une baisse, de 34 % sur un an, à 1,18 milliard de dollars (voir « Google présente des résultats trimestriels exceptionnels »).

De plus, Google conserve ce pourquoi il avait cassé sa tirelire : l’essentiel des brevets de Motorola Mobility (seuls 2 000 seront cédés à Lenovo). En 2011, lors du rachat par Mountain View, il était question de 17 000 brevets et de 7 500 autres en cours de dépôt. Google garde donc un solide portefeuille de brevets, qui lui permettra de mieux répondre aux attaques intentées à l’encontre d’Android (même si la firme se démène fort peu pour défendre les constructeurs de terminaux mobiles Android).

… et Lenovo

L’affaire est également bonne pour Lenovo. Ce dernier est devenu rapidement le second constructeur de smartphones en Chine, et s’apprête à sortir des frontières de son pays pour conquérir le monde. Disposer de la marque et des produits Motorola Mobility lui permettra de renforcer ses offres (à bon compte, de surcroit).

Lenovo est aujourd’hui le champion incontesté du monde PC, et, comme le signalait Larry Page, celui qui connaît la plus forte croissance, dans un marché pourtant en berne. Il est vrai que la firme s’est très tôt focalisée sur les ordinateurs portables. Une activité renforcée par le rachat des ThinkPad à IBM en 2005.

Depuis, Lenovo s’est lancé discrètement sur le marché des serveurs, avant d’accélérer il y a peu, via le rachat de la branche serveurs x86 d’IBM pour 2,3 milliards de dollars (lire « Après les PC, Lenovo s’adjuge les serveurs x86 d’IBM »). Là encore, le constructeur chinois ne cache pas ses ambitions et vise clairement la première place.

Dans le secteur des smartphones, Lenovo est aujourd’hui le 5e constructeur mondial, avec 45,5 millions de smartphones vendus en 2013… pour l’essentiel en Chine. Dans un précédent article, nous vous indiquions que si la firme maintenait son niveau de croissance actuel, elle passerait en 2014 directement à la 3e place, derrière Apple et Samsung (voir « Plus d’un milliard de smartphones vendus en 2013 »).

Avec un peu plus de 9 millions de smartphones vendus l’année dernière, Motorola Mobility permet à Lenovo de concrétiser dès aujourd’hui cette prédiction, en le catapultant directement à la troisième place du marché mondial des smartphones.

Crédit photos : © Motorola


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Les smartphones de 2013

Le Moto X en images

Le Moto X en images

Image 1 of 6

Moto X - écran 4,7 pouces
Smartphone de milieu de gamme, le Moto X embarque un écran de 4,7 pouces dans un format de 129.3 x 65.3 x 10.4 mm pour une résolution de 720x1280.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur