Google veut débarrasser Motorola Mobility de ses set-top-box

Poste de travail

En débarrassant l’activité passerelles numériques de sa nouvelle filiale Motorola Mobility, Google semble privilégier sa solution Google TV exclusivement.

A peine l’acquisition validée, Google chercherait à vendre l’activité set-top-box de Motorola Mobility. Une information rapportée par The Post et reprise par le New York Times sur la base de sources non citées.

Les passerelles numériques de salon n’ont plus d’avenir aux yeux de Google qui mise probablement sur sa plate-forme Google TV et les télévisions connectées pour amener les services Internet au coeur du foyer familial. Google ne serait d’ailleurs pas le seul à abandonner ce marché. Cisco chercherait également à vendre Scientific Atlanta, constructeur de set-top-box acquis en 2006.

En vente depuis 2009

Mais l’opération pourrait s’avérer délicate. Motorola avait déjà, en 2009, cherché à vendre son activité « box » pour 4,5 milliards de dollars. En vain. Les bénéfices de cette vente, si elle se fait, risquent donc d’être en forte baisse. D’autant que la présence, notamment, de l’Apple TV sur ce marché risque de déprécier d’autant la valeur de l’offre Motorola. Néanmoins, l’opération permettra peut-être à Google de faire le ménage dans les dépenses du constructeur qui peine à retrouver sa splendeur passée sur le marché des terminaux mobiles.

La firme de Mountain View n’a cependant pas rendu publique l’initiative. Mais, toujours selon la presse américaine, ses dirigeants auraient mandaté la banque d’investissement Frank Quattrone, Qatalyst Partners et Barclays Capital pour s’occuper de l’affaire.

crédit photo : Motorola Mobility


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur