Google veut mettre en ligne les bibliothèques

Régulations

Le moteur de recherche relance le projet d’indexer le contenu des bibliothèques. Les universités d’Harvard et d’Oxford vont fournir les premiers volumes

L’Université d’Harvard a envoyé à ses étudiants un e-mail pour les avertir que le moteur de recherche Google lancerait très prochainement d’une nouvelle extension, l’indexation de la bibliothèque de l’université et de ses 15 millions d’ouvrages.

Un projet similaire est en cours en Grande-Bretagne. Le gouvernement britannique finance la numérisation intégrale de la British Library. Il s’agit ici de préserver la culture d’une nation de l’usure du temps, une mission ici aussi confiée à Google. La bibliothèque d’Oxford est au c?ur du projet britannique, car elle est l’unique Copyright Library, à savoir que – comme la Bibliothèque de France – elle est la seule en Grande-Bretagne à recevoir systématiquement une copie de chaque ouvrage publié. Une question subsiste, cependant, le principe d’indexation passe par la reconnaissance optique des contenus, mais un grand nombre d’ouvrages anciens et unique contiennent dans leurs marges les commentaires de leurs auteurs ou de figures historiques. Seront-ils repris et indexés, et dans quelles conditions ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur