Google vient concurrencer les opérateurs mobiles avec son Project Fi

4GMobilitéOperateursRéseauxSmartphonesWifi

Le Project Fi fait entrer Google sur le marché des opérateurs mobiles. Avec un modèle qui s’appuie sur l’hétérogénéité des réseaux et pourrait bousculer le marché américain.

Conformément aux fuites dans la presse américaine (lire Google devient MVNO avec du paiement à l’usage), Google a officialisé hier son offre mobile aux Etats-Unis. Baptisée Project Fi, l’offre est présentée comme « un programme pour explorer cette possibilité en introduisant de nouvelles idées à travers une expérience sans fil rapide et facile ». La possibilité qu’évoque Nick Fox, vice-président responsable des produits communication de la firme de Mountain View, est bien sûr la connectivité indispensable pour accéder à nos contacts et informations.

Dans les grandes lignes, Project Fi s’appuie sur les infrastructures radio de Sprint et Verizon en tant que MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel) pour offrir un service 4G (LTE) à travers une offre mobile unique basée sur le Nexus 6. Construit par Motorola, le Nexus 6 est le seul smartphone Android compatible avec le « Fi Networks » pour l’heure. L’officialisation de l’offre apporte néanmoins quelques précisions sur le réseau et sur son modèle économique.

Un réseau hétérogène

Côté réseau, Google entend automatiser le choix des connexions entre les infrastructures mobiles 4G de ses partenaires et les accès en Wifi. « Project Fi vous connecte automatiquement à plus d’un million de hospot gratuits et ouvert que nous avons vérifié comme rapides et fiables », indique le nouvel opérateur mobile. La sécurité des données est, elle, assurée par leur chiffrement. C’est dans cette combinaison de réseau hybride que réside peut-être la véritable innovation de Google en matière de téléphonie mobile. Car le système supporte les appels en Wifi qu’il bascule automatiquement sur le réseau mobile en cas de sortie de la zone couverte en Wifi.

Côté offre, le concepteur d’Android a voulu faire simple avec un seul forfait de base. Pour 20 dollars par mois, les clients ont droit à la téléphonie, SMS et accès Wifi locaux illimités. Seule la consommation de la data est facturée à l’usage à raison de 10 dollars par tranche de 1 Go (apparemment fractionnable à raison de 1 dollar les 100 Mo). Le service s’étend également dans plus de 120 pays dans le monde (dont la France) où la consommation de data est facturée de la même manière (à la différence que seule la 3G à 256 Kbit/s est disponible selon les régions) et les appels le sont à hauteur de 0,20 dollar la minute. La VoIP depuis les hotspots Wifi est également payante mais à des tarifs variables selon les pays. En France, la minute de conversation est facturée 3 centimes d’euro (ou dollars).

Un nouveau modèle

En introduisant un forfait taillé pour répondre le plus justement possible aux besoins des utilisateurs en matière de consommation de données et en mixant les réseaux mobiles et Wifi dans l’idée de tirer parti le plus efficacement possible de l’infrastructure hétérogène, Google pousse les opérateurs à revoir leur modèle basé sur un réseau unique et des forfaits fixes. Un modèle obsolète désormais ?


Lire également
Google bientôt opérateur mobile planétaire ?
Google bascule son projet Loon en phase industrielle
Google veut (encore) accélérer Internet avec QUIC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur