Googol poursuit Google? une histoire vieille de 60 ans !

Régulations

Les descendant de l’inventeur de googol (unité de mesure) poursuivent Google. Le moment semble bien choisi pour une procédure opportuniste !

En 1940, le mathématicien Edward Kasner publie un livre, ‘

Mathematics and the Imagination‘ dans lequel apparaît pour la première fois l’expression ‘googol’, en référence au surnom de son jeune neveu. Googol a une signification précise, qui qualifie des grands nombres, 10 puissance 100, ou si l’on préfère un ‘1’ suivi de cent ‘0’. Edward Kasner disparaît en 1955, et lègue à ses héritiers les droits sur son livre. 2004? Un moteur de recherche réputé, Google, prépare son IPO. L’enjeu est d’envergure, les sommes considérables. De quoi éveiller l’attention de personnes à la recherche de procédures susceptibles de rapporter de l’argent facile. C’est le cas de Peri Fleisher, spécialiste des compensations dans une société de la Silicon Valley, et petite nièce d’Edward Kasner. Elle n’avait que 4 ans lors du décès de son grand oncle ! Profitant d’une communauté de nom et phonétique entre les expressions googol et Google, Peri Fleisher a déposé une plainte contre le moteur de recherche au nom des ayant-droits d’Edward Kasner. Elle aurait écrit à Google qui n’aurait pas daigné répondre. Mais qu’est ce qui a pu retenir jusqu’ici les héritiers de googol, hormis l’opportunité du moment qui semble bien choisi -l’entrée en Bourse- pour faire pression sur le moteur de recherche ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur