Gouvernement Valls II : Un tandem Emmanuel Macron et Axelle Lemaire pour le numérique

GouvernanceRégulations

Le nouveau gouvernement de Manuel Valls vient d’être nommé. Axelle Lemaire conserve son poste de secrétaire d’État en charge du numérique auprès du nouveau ministre de l’Économie, Emmanuel Macron.

Soutenue par la filière et de nombreux « twittos », la secrétaire d’État Axelle Lemaire reste aux commandes du numérique, sans son ancien ministre de tutelle, Arnaud Montebourg. En désaccord avec la politique de l’offre affichée par le chef de l’État et le Premier ministre, le promoteur de « la nouvelle France industrielle » a précipité la démission, hier, du précédent gouvernement et boudé le second. À Bercy, c’est l’ancien secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Emmanuel Macron, qui récupère le portefeuille de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. Avec lui, Axelle Lemaire devra travailler en bonne intelligence.

De la loi numérique à l’accord transatlantique

En plus de contribuer à la mise en oeuvre du pacte de responsabilité – la priorité de l’exécutif français –, Axelle Lemaire peaufine le Projet de loi numérique. Attendu depuis des mois, le texte devrait être présenté au Parlement cet automne, après une concertation du Conseil national du numérique. La secrétaire d’État devrait aussi participer au renforcement du rôle de l’Europe dans la gouvernance mondiale d’Internet et réaffirmer l’importance du volet numérique du très décrié accord de Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP).

Outre le développement économique de la filière et la promotion de ses acteurs en France et à l’international, les libertés et droits à l’ère numérique, la valorisation des données, la neutralité du Net ainsi que la sécurité IT constituent des problématiques clés pour Axelle Lemaire. Le très haut débit, la fiscalité du numérique et le soutien public à l’innovation (CIR, JEI, CII, CICE…) sont également des dossiers sensibles. L’emploi et la formation constituent des priorités interministérielles.

Le gouvernement Valls II

Après le « gouvernement de combat » actif du 31 mars au 25 août 2014, François Hollande veut un « gouvernement de clarté », une équipe prête à faire allégeance au duo exécutif pour affronter l’avenir. 16 ministres et 17 secrétaires d’État, dont Axelle Lemaire, composent le deuxième gouvernement de Manuel Valls nommé ce mardi 26 août pour assurer « la cohérence avec les orientations » définies par le président de la République. Le numérique, a déclaré le Premier ministre cet été, est l’un des huit domaines qui feront l’objet « d’actions fortes et ambitieuses » pour la rentrée. Le tandem du Numérique devra aussi composer avec Fleur Pellerin, nommée ministre de la Culture et de la Communication. Celle-ci avait été dans le gouvernement Ayrault en charge des problématiques numériques.


Lire aussi

Prérogatives étendues pour Axelle Lemaire dans le numérique

Et le secrétariat d’État du Numérique revient à… Axelle Lemaire


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur