Pour gérer vos consentements :

Quand des gouvernements usent du blocage d’internet

Internet a été bloqué temporairement plus de 50 de fois par des gouvernements à travers le monde en 2016, selon l’organisation de défense des droits numériques Access Now. Le libre accès à l’information et la libre expression ne sont pas les seuls à pâtir d’une telle action.

Dans les cas les plus extrêmes, le blocage d’internet est associé à des violations des droits humains, cela a été le cas en Éthiopie, entre autres, a expliqué à l’agence de presse IPS le juriste Deji Olukotun, Global Advocacy Manager d’Access Now. Le blocage est également utilisé pour limiter le processus démocratique. L’Ouganda et la Gambie, notamment, en ont fait les frais. Il y a des raisons plus farfelues avancées par des dirigeants, dont celle d’empêcher les étudiants de tricher aux examens… Des internautes parviennent tout de même à contourner le blocage, en utilisant un VPN, par exemple.

2,4 milliards de dollars de pertes

Dans d’autres cas, les gouvernements interdisent l’accès aux seuls médias sociaux accusés de tous les maux. Au-delà des limites apportées à l’accès et à la diffusion de l’information, mais aussi à la liberté d’expression, les gouvernements ne semblent pas tenir compte de l’impact économique de ce blocage. En 2015, d’après l’institut Brookings, le blocage d’internet a coûté 2,4 milliards de dollars aux pays concernés. Les pertes les plus importantes ont été enregistrées en Inde (968 millions de dollars), en Arabie saoudite (465 millions de dollars) et au Maroc (320 millions de dollars).

L’une des façons d’empêcher les blocages consiste à résister aux demandes du gouvernement pour les opérateurs et les FAI. Cela parait très improbable quand on sait que des sociétés télécoms peuvent compter l’État parmi leurs actionnaires.

Lire aussi :

Près de la moitié de la population mondiale à accès à Internet
Internet of Trump, une menace pour le monde numérique
Pour la première fois, l’Internet mobile dépasse l’Internet fixe

crédit photo : Rangizz / Shutterstock.com

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago