GPS : avec 8 milliards sur Navteq, Nokia contre-attaque TomTom

Cloud

Le géant finlandais est prêt à mettre 8 milliards de dollars pour s’emparer
du concepteur américain de cartes! Il confirme sa diversification dans les
contenus et les services

En moins de trois mois, le marché du GPS aura connu deux concentrations majeures. En juillet dernier, TomTom, leader des PND (les GPS embarqués) annonçait le rachat de TeleAtlas pour 1,8 milliard d’euros. TeleAtlas est l’un des premiers fournisseurs de cartes virtuelles, il fournit la grande majorité des fabricants de terminaux mais aussi de sites Internet comme Google.

Aujourd’hui, le Wall Street Journalrévèle que Nokia serait sur le point de s’offrir Navteq, le grand concurrent de TeleAtlas. Dans l’après-midi, le finlandais a confirmé l’information : il lancera bien une OPA sur Navteq à hauteur de 8,1 milliards de dollars en cash! Il s’agit de l’une des plus grosses acquisitions du groupe finlandais.

Nokia offre 78 dollars par action Navteq. La valeur a clôturé à 77,97 dollars vendredi à la Bourse de New York. L’entreprise compte 3.000 salariés. Au premier semestre, elle a généré un chiffre d’affaires de 362 millions de dollars (+40% sur un an) pour un bénéfice net de 71 millions de dollars. Le groupe fournit des cartes pour les PND, les mobiles (dont certains combinés Nokia), les bateaux, les entreprises…

Navteq est un gros morceau mais le jeu en vaut la chandelle. Le marché du GPS est en pleine explosion dans le monde (21 millions d’unités prévues cette année). Pour Nokia, ce rachat lui permettrait d’intensifier ses efforts dans les contenus et les services.

Le groupe met depuis plusieurs mois le paquet dans le GPS qui devrait à terme devenir, pour les mobiles, aussi incontournable que les appareils photo.

Après avoir racheté l’allemand Gate5, le groupe a lancé son terminal GPS dédié (le 330 Auto Navigation), et smart2go, sa solution de cartographie et de navigation téléchargeable gratuitement sur le Web, et son premier mobile équipé de la fonction GPS.

“C’est un investissement stratégique pour Nokia”, commente Thomas Husson de Jupiter Research. “Nokia balise le terrain et ne s’attend pas à des volumes exceptionnels dans un premier temps. L’essor du mobile GPS prendra du temps: il faudra allier la simplicité d’utilisation avec un pricing intéressant. Nokia se positionne afin d’entraîner la marché”.D’autres fabricants se sont également engouffrés dans la brèche comme RIM avec le BlackBerry Curve 8310 doté de fonctions GPS.

L’objectif est clair pour Nokia : faire basculer le marché en poussant les consommateurs à préférer les téléphones mobiles dotés de fonctions GPS aux PND des TomTom et autres Garmin. Avec le rachat de Navteq, Nokia entend donc améliorer son offre et accélérer ce basculement.

Le groupe finlandais confirme également sa nouvelle stratégie dédiée aux contenus et services afin de diversifier ses revenus face à un marché du combiné qui arrive à maturité. Musique téléchargeable, outils de géolocalisations et également jeux vidéos seront accessibles au sein d’un nouveau portail au doux nom d’Ovi (porte en finlandais). En associant ce portail à ses nouveaux mobiles, Nokia espère doper la consommation de services et court-circuiter également les opérateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur