GPU : un ordinateur à 4.000 euros bat un 'cluster' de 512 cœurs

Cloud

Si les GPU ne sont pas adaptés à tous les types de calcul, ils peuvent parfois réaliser de véritables prouesses… et permettre une réduction des coûts spectaculaire

CalcUA est un supercalculateur comprenant 256 machines, pourvues de deux processeurs AMD Opteron 250 cadencés à 2,4 GHz (soit un total de 512 cœurs). Sa puissance de calcul globale s’établit à deux téraflops. Installé à l’université d’Anvers (en Belgique), il a coûté 3,8 millions d’euros.

Le groupe de recherche Astra du VisionLab de l’université d’Anvers, a créé un ordinateur capable de rivaliser avec CalcUA dans le domaine de la tomographie et de la reconstruction 3D. Le matériel employé ici est issu du commerce, avec un coût inférieur à 4.000 euros, soit 1.000 fois moins que celui de CalcUA.

Fastra s’architecture autour d’un processeur quadricœur AMD Phenom 9850 (cadencé à 2,5 GHz) et de quatre cartes graphiques MSI 9800GX2. Chacune intègre deux GPU Nvidia, soit un total de 8 GPU. 8 Go de mémoire et un disque dur de 750 Go complètent cet équipement. Cuda permet d’exploiter la puissance des cartes graphiques pour des calculs classiques.

Bon point, la consommation de Fastra est au maximum de 1.500 W (avec surcadençage), alors que celle de CalcUA avoisine les 85.000 W (x57), hors climatisation. CalcUA effectue un travail de projection en 23,4 s contre 35,1 s pour Fastra (+50%). Lors d’une reconstruction complète, CalcUA demande 67,4 s de temps de calcul. Il se fait alors battre par Fastra, qui effectue la même tâche en seulement 52,2 s (-23%).

La tomographie est devenue essentielle dans le milieu médical. Avec Fastra, les chercheurs de l’université d’Anvers viennent de révolutionner cette technique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur