Grandes ambitions pour le nouveau Palm OS

Régulations

La nouvelle version du logiciel a été entièrement revue. Objectif: contrer Symbian sur les mobiles et attaquer le marché ‘pro’ des PDA

Le secteur des logiciels pour PDA, PC portables et téléphones mobiles est stratégique surtout avec l’arrivée de la 3G. Chacun essaie de se placer à la meilleure position dans un marché hyper concurrentiel.

PalmSource, éditeur du Palm OS, joue la carte de l’innovation pour étendre son influence sur le marché. La version 6 du Palm OS devrait sortir avant la fin de l’année. Ce nouveau logiciel d’exploitation, totalement réécrit est censé répondre aux besoins du marché des opérateurs mobiles et à celui des PDA professionnels. Nouvelles fonctions La version 6 intègre ainsi: -de nouvelles fonctions de sécurité, -le support de la messagerie mobile, -une meilleure gestion des standards sans fil 3G comme l’UMTS. Mais PalmSource est confronté à un double problème. Parmi les PDA, le logiciel américain est depuis toujours le plus utilisé. On le retrouve dans les modèles de Palm, de Handspring ou encore de Sony. Mais les ventes de PDA chutent depuis plus d’un an: -9% en 2002 et -11% pour le premier trimestre 2003. Ce recul peut s’expliquer par le manque de succès de ces machines sur le marché professionnel. Les PDA ne sont pas suffisamment reconnus comme des outils du bureau, mais plus comme un accessoire personnel – donc acheté sur les fonds propres des cadres utilisateurs… Avec ce nouvel OS, le marché ‘pro’ va-t-il enfin décoller? C’est à voir. Microsoft: l’ennemi frontal Deuxième souci, celui des téléphones mobiles. Contrairement aux PDA, PalmSource reste dans ce secteur un challenger. En Europe, le logiciel Symbian (exploité par Nokia, Ericsson et Motorola) tient le haut du pavé. Il est suivi par Microsoft, avec son Smartphone; vient ensuite Palm OS. La concurrence est donc très rude. Mais toutes les cartes n’ont pas été jouées. Surtout entre Microsoft et PalmSource. Récemment, l’opérateur Orange a ainsi choisi Palm OS pour équiper ses téléphones/PDA conçus avec Handspring. Au grand dam de Microsoft, lui aussi partenaire d’Orange. Pour PalmSource, l’ennemi est donc clairement déterminé et on a choisi de dégainer en premier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur