Grandes man?uvres autour d’Harmony? contre Apple

Régulations

Le constructeur à la pomme ne veut pas en entendre parler, mais Napster pourrait l’adopter. Le logiciel de RealNetworks qui permet de contourner l’exclusivité de l’iPop pourrait être la clé pour déboulonner Apple de son nuage musical

Apple va-t-il réussir son coup avec la musique en ligne là où les technologies Mac et MacOS ont perdu l’affrontement contre les technologies PC et Windows ? Les chiffres pourraient le laisser croire, 70% de part de marché sur le téléchargement légal et payant de musique avec iTunes et 50% de part de marché avec le baladeur iPod, les deux allant d’ailleurs de pair.

Pourtant rien n’est moins sûr, car Apple joue une carte difficile en choisissant de faire cavalier seul, une erreur aux vues de ses expériences précédentes dans le monde de l’informatique. Le choix de lier intimement iPod et iTunes, les téléchargements du second n’étant compatibles qu’avec les baladeurs du premier, est sans aucun doute porteur d’un ‘business’ immédiat, mais il focalise aussi toutes les attentions et rancoeurs de l’industrie. Et ce n’est pas l’accord avec Motorola – le modèle économique de la musique sur les téléphones mobiles est encore particulièrement fragile – qui va changer les choses. En tous cas, Apple fait au moins l’unanimité sur ses technologies, l’unanimité contre lui ! Apple apparaît de plus en plus comme le trublion qui ambitionne de jouer dans la cour des grands. Mais a-t-il pris la dimension de ceux qui lui font face ? Les majors s’interrogent, Sony a clairement pris position avec Connect, des acteurs d’envergure fourbissent leurs armes, Microsoft, Roxio, Virgin, et même le géant américain de la distribution Wal-Mart. Et une majorité d’entre eux disposent d’une légitimité sur ce marché qui manque à Apple ! Et c’est là qu’un petit concurrent se fait remarquer, RealNetworks, qui las d’attendre qu’Apple ouvre sa licence pour la technologie de transfert de musique vers le baladeur iPod, annonce Harmony, un logiciel qui contourne cette limitation et permet de transférer des musiques téléchargées sur le site de Real sur le baladeur d’Apple, pourtant fermé (lire notre article). Harmony pourrait se révéler être le déclic, le ‘truc’ qui déclenche peut-être pas les représailles, mais au moins le regroupement des troupes contre Apple. Déjà, Roxio, l’éditeur de Napster, l’un des principaux concurrents de iTunes, a indiqué qu’il adopterait Harmony dès que serait validée la légalité du logiciel. Alors qu’à l’origine, voici quelques jours, RealNetworks indiquait qu’Harmony serait réservé aux téléchargements sur son site, l’éditeur pourrait rapidement adopter un modèle économique qui lui serait plus profitable. Plus de 800.000 iPod vendus et plus de 100 millions de titres de musique téléchargés sur iTunes, voilà de quoi susciter bien des envies ! Et des ennemis ! Certains ont su négocier, ils sont rares. Motorola, mais aussi HP, qui devrait prochainement intégrer la dernière version des iPod à son catalogue, et sous sa marque. Quant à la légalité d’Harmony, la loi américaine dispose du ‘Elements of the Digital Millennium Copyright Act‘ qui apporte une forme de légalité aux sociétés qui proposent une solution susceptible d’apporter une alternative à une technologie considérée comme monopolistique? L’absence de réaction d’Apple à l’annonce de RealNetworks ne manque pas non plus de laisser planer le doute autour de ce marché, bien loin cependant des préoccupations européennes. Sauf que l’Europe s’est prononcée pour la concurrence, et que le gouvernement français souhaite développer les offres en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur