Grant Bilbow (nlyte software): «Mesurer la capacité du data center pour mieux gérer l'existant»

Réseaux

Selon Grant Bilbow, dirigeant France de l’éditeur Nlyte Software, une solution de gestion des performances d’un centre de données peut faire économiser jusqu’à 20% de la consommation énergétique.

La virtualisation n’est pas le seul facteur d’économie d’énergie d’un centre de données. Une gestion optimale de celui-ci, tant dans le choix des composants que son aménagement physique, peut mener à d’importantes économies de consommation. Face à cet enjeu, Nlyte Software a profité de la conférence DatacenterDynamics de ce ce 1er juin à Paris pour présenter la nouvelle version de sa suite de solutions de gestion des performances des data centers : Nlyte 5.3. « Le problème est de mesurer la capacité du data center pour savoir ce qu’il s’y passe exactement et gérer l’existant pour effectuer les changements appropriés », résume Grant Bilbow, le nouveau directeur général France et Europe du Sud de la société britannique créée en 2005. « Mieux planifier le centre de données », c’est tout l’enjeu de l’outil de gestion nouvellement présenté.

Globalement, Nlyte 5.3 vise à maîtriser les coûts énergétiques face aux besoins croissants de capacités de traitement tout en se conformant aux réglementations à venir. Pour cela, la solution s’enrichit sur trois points clés : une cartographie de la consommation sur l’intégralité de la chaîne d’alimentation; des algorithmes de gestion de charges électriques en temps réel pour calculer l’impact énergétique de toute modification, et la modélisation de la consommation des équipements.

« La modélisation permet de repérer tous les éléments de consommations [du data center] et leurs paramètres, justifie le dirigeant. Elle permet de baisser la consommation en utilisant mieux le réseau électrique, mais aussi de planifier les changements, notamment dans le cadre de gestion de plusieurs centres de données ou de projets de délocalisation. »

«En France c’est important de dire qu’on est de plus en plus ‘vert’»

Selon Grant Bilbow, l’économie s’élève, grâce à Nlyte, jusqu’à 20% de la consommation électrique. Un constat établi sur les infrastructures d’une certaine importance. « A partir de 50 racks », estime le porte parole de la compagnie. Nlyte permet aussi de donner un coup de fouet à l’existant. « S’il est mieux géré, il est tout à fait possible de prolonger la vie d’un data center », assure-t-il.

Si Nlyte Software adresse essentiellement une clientèle de grands comptes, notamment les secteurs bancaire, logistique et télécoms, l’offre vise également les PME. L’éditeur britannique compte aujourd’hui une soixantaine de clients. Et espère bien s’imposer sur le marché français. Lequel, en bénéficiant d’un coût énergétique plus bas que la moyenne européenne, a eu tendance à écarter les considérations de surconsommation. Mais ce n’est plus vrai. « Le marché français se comportait différemment mais aujourd’hui les entreprises se focalisent sur la baisse de la consommation électrique, explique le responsable. Face au mouvement Green IT, même en France c’est important de dire qu’on est de plus en plus ‘vert’ ».

Un changement d’attitude qui s’explique aussi par un mouvement français de centralisation des systèmes informatiques « que je n’ai pas beaucoup vu en Europe », ajoute Grant Bilbow. Une dynamique qui, du coup, pourrait placer la France comme le premier marché pour Nlyte Software d’ici neuf mois, devant l’Angleterre pourtant secteur historique de l’éditeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur