Graphisme : Nvidia place très haut la barre du GPU

Régulations

Nvidia annonce deux nouvelles cartes graphiques (GPU) professionnelles. Nous en profitons pour faire également un tour du côté des joueurs

Paradoxalement, si ce sont les joueurs qui soutiennent la demande d’évolution des cartes graphiques, les professionnels sont autrement gourmands en ressources pour afficher un rendu de leurs développements qui associent aujourd’hui une très grande qualité et largeur d’affichage au temps réel.

Nvidia l’a bien compris, qui propose une gamme de cartes graphiques professionnelles Nvidia Quadro, dont les dernières nées associent l’architecture Quadro FX 5600 à des fonctions de production vidéo.

Les nouvelles cartes graphiques Nvidia Quadro FX 5600 SDI et Quadro FX 4600 SDI disposent d’une sortie vidéo qui permet un rendu en temps réel pour faire partie intégrante du workflow de production et possèdent une sortie SDI non compressée de 8, 10 et 12 bits en formats SD, HD ou 2K, un support Genlock, de meilleures capacités de compositing vidéo 2D, du graphisme 3D, la programmabilité du processeur graphique (GPU), etc.

Un peu de technologie s’impose. Le compositing vidéo 2D en mode ‘pass through‘ permet à la vidéo entrante d’afficher directement les images sur la sortie de la carte et d’être alphacomposée avec l’image graphique rendue avec la Quadro sur la sortie vidéo SDI.

Les cartes disposent de mémoire graphique frame buffer ultra rapide, entre 768 Mo à 1,5 Go, pour un haut débit qui permet de visualiser de façon interactive de grands modèles et pour de hautes performances pour traiter en temps réel les textures et les trames tout en ayant la meilleure qualité possible et un anticrénelage pleine scène (FSAA).

Le traitement de textures et de rendu est en 8K. Une nouvelle génération de programmabilité des vertex et pixels permet d’atteindre de plus hautes performances et des effets ultra-réalistes en utilisant le standard Shader Model 4.0, et en gérant les applications OpenGL et DirectX 10.

Enfin, les cartes supportent des données ancilaires, ce qui permet un canal de données ancilaires pour l’audio, les timecodes, etc.

Bien évidemment, cette accumulation de technologies a un coût qui justifie également de la mention ‘Pro’ : la carte Nvidia GPU Quadro FX 5600 SDI est proposée au prix de 5.999 dollars et la GPU Quadro FX 4600 SDI à 6.999 dollars.

Et pour les joueurs, le processeur graphique Nvidia GeForce 8800 GT Avec les joueurs, les concepteurs de processeurs et cartes graphiques – ils ne sont plus que deux, Nvidia et AMD/ATI, en attendant un probable retour d’Intel – se heurtent à une problématique différente.Le marché est de volume, ce qui permet de réduire le prix d’entrée de technologies toujours plus performantes, avec des produits qui évoluent sans cesse et mais qui représentent une part de plus en plus importante du prix d’un ordinateur.Avec un prix qui varie de 199 à 259 euros, le GPU GeForce 8800 GT de Nividia répond à trois attentes: supporter les jeux DirectX 9 existants, être prêt à supporter les jeux DirextX 10 qui s’annoncent, et offrir le traitement vidéo pour regarder des films HD DVD ou Blu-ray.Les joueurs attendent en effet aujourd’hui de leur carte graphique de dernière génération de pouvoir jouer aux derniers jeux qui supportent DirectX 10, même si ce moteur graphique n’est principalement fourni que par Windows Vista.Quant à la vidéo HD, entre l’absence de lecteurs de salon abordables et la présence de plus en plus active du PC en mode Media Center, c’est bien sur ce dernier, ou accessoirement sur la console de jeu Sony PS3, qu’ils se tournent pour décoder la vidéo haute définition H.264.Enfin, en matière de rapport prix/performances, il n’a jamais été aussi élevé qu’avec cette nouvelle génération de cartes.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur