Pour gérer vos consentements :

Gravure 10 nm : Intel repousse les CPU Cannon Lake pour la fin 2019

Intel retarde une nouvelle fois le lancement de ses processeurs Cannon Lake.

Le rendement difficile à atteindre

La firme de Santa Clara a en effet profité de l’annonce de ses résultats du premier trimestre 2018 pour annoncer le retard de leur production de masse. Il faudra patienter jusqu’à la fin 2019, a ainsi déclaré Venkata Renduchintala, directeur technique d’Intel.

Ce n’est pas avant cette période que les rendements pour la gravure 10 nm seront au rendez-vous.

Pas de quoi inquiéter toutefois Intel qui se dit satisfait de son actuelle gamme de puces gravées en 14 nm.

D’autant plus que le groupe dirigé par Bob Swan va étoffer son catalogue au cours de 2018 avec les processeurs Whiskey Lake et Amber Lake qui seront gravés en 14 nm++. Cette technologie améliorée du 14 nm est censée offrir une performance supérieure de 25 % pour un même niveau de puissance par rapport au procédé 14 nm utilisé initialement pour les CPU Broadwell.

Les puces Cannon Lake devaient, à l’origine, être livrées en 2016.

Cannon Lake pourrait tomber à l’eau

Une feuille de route divulguée non officiellement en 2017 a révélé des processeurs «H» et «U», les modèles H correspondant à des CPU avec des enveloppes thermiques comprises entre 35 et 45 watts de puissance et les modèles U pour des TDP allant 15 à 28 watts de puissance.

Les puces H devraient intégrer deux, quatre et six coeurs tandis que les puces U disposeront seulement de deux coeurs. Intel réserve généralement le suffixe U pour les puces de puissance ultra-faible , tandis que le H est synonyme de processeurs avec des solutions graphiques haute performance.

Cannon Lake est un « shrink » (même puce avec une technologie CMOS plus avancée) de Kaby Lake, les CPU de septième génération d’Intel.

Avec un tel retard, Cannon Lake pourrait tout simplement être escamoté au profit des la neuvième génération répondant au nom de « Ice Lake », génération qui doit, elle-même, être suivie par Tiger Lake (mouture optimisée des Ice Lake).

De quoi écorner encore un peu plus la loi de Moore, selon laquelle la puissance des processeurs double tous les 2 ans.

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago