Green Electronics : les constructeurs IT doivent continuer à se mettre au vert

Logiciels

Dans le baromètre annuel de Greenpeace, Lenovo, Nokia, Samsung et Toshiba se distinguent. D’autres préfèrent ne pas figurer dans le classement…

Lenovo, Nokia, Samsung et Toshiba sont les grands vainqueurs du Baromètre Green Electronics de l’année 2008. Les résultats ont été publiés par le groupe de pression écologique Greenpeace. Ce rapport met en valeur les produits les plus verts commercialisés par les fabricants en électronique dans diverses catégories, selon des critères englobant aussi bien la consommation d’énergie que l’utilisation de substances dangereuses.

Greenpeace recense les constructeurs produisent de plus en plus d’appareils “verts”, en éliminant notamment les produits chimiques dangereux, en mettant en place des programmes de recyclage, et en adhérant aux nouvelles normes du label Energy Star.

Mais le rapport de Greenpeace critique ces mêmes fabricants en arguant qu’ils n’ont pas tendance à faire activement la promotion de leurs touches “green IT” sur leurs sites Web.

Greenpeace a ainsi demandé aux constructeurs de télévision et de moniteurs d’afficher sur leurs sites Web les informations relatives à la consommation d’énergie évaluée lors des tests de validation de ces produits.“Il est temps à présent pour les fabricants de mettre en valeur leurs nouvelles bonnes pratiques”, estime l’association.

Le rapport incite également tous les fabricants à éliminer complètement les produits PVC dangereux et les retardateurs de flamme bromés, à améliorer le recyclage et à concevoir des produits avec une durée de vie allongée.

Selon Mike Barber, consultant Corporate Responsibility pour le cabinet Deloitte, si les gouvernements respectent le cadre règlementaire de l’UE établi au nom de l’environnement, les fabricants seront progressivement obligés d’améliorer la dimension écolo de leurs produits high-tech.

“Le développement par la British Standards Institution de la méthode PAS 2050 pour mesurer les émissions de gaz à effet de serre par des biens et services va donner une certaine cohérence d’approche au niveau du Royaume-Uni, et améliorer le système de comparaison entre les produits”, commente Mike Barber.

A noter : de grands noms de l’électronique grand public, comme Apple, Asus, Microsoft, Nintendo, Palm et Philips ont refusé de participer au Baromètre Greenpeace.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur