Green IT : 1E veut lutter contre le gâchis énergétique

Réseaux

PC allumés la nuit, serveurs qui tournent à vide… Plutôt que d’affiner la consommation énergétique des composants électronique, 1E préfère inventorier les dépenses inutiles. Après l’Angleterre, les Etats-Unis et l’Allemagne, 1E s’attaque à la France.

L’industrie du Green IT s’enrichit d’un nouvel acteur en France. Mais pas d’un nouvel entrant. Créé en 1997 en Angleterre par Sumir Karayi, Mark Blackburn et Phil Wilcock (des anciens de Microsoft), la société 1E (prononcez à l’anglaise, « ouane-i ») ouvre son bureau en France. Spécialisée dans les solutions d’efficience informatique, 1E sera dirigée par Christian Laloy, en tant que directeur commercial, accompagné de son pendant technologique Simon Glusman au poste d’Ingénieur Solutions. Le premier a forgé son expertise depuis 16 ans chez Good Technology, Quest Software, Insight et Microsoft. Le second a notamment déployé compétences et réseaux chez LANDesk Sofware et PagesJaunes. 1E ouvre ses bureaux dans le 8e arrondissement de Paris.

50 % des PC restent allumés la nuit
1E propose une gamme de solutions logicielles visant à optimiser l’efficience informatique dans le entreprises. de Deux d’entre elles concernent la consommation énergétique. Plus que des algorithmes d’optimisation des fonctionnements des composants de l’environnement informatique, les offres de 1E s’emploient à dénicher le gâchis énergétique, celui que tel ordinateur ou serveur consomme dans le vide. En tout cinq solutions sont disponibles qui interviennent tant sur les postes et stations de travail que sur les serveurs. Trois d’entre elles s’appuyant sur SCCM (System Center Configuration Manager), le logiciel de gestion système de Microsoft.

Christian Laloy, directeur commercial de 1E France
Christian Laloy, directeur commercial de 1E France.

NightWatchman Enterprise se concentre sur l’extinction automatique des PC inutilisés, notamment la nuit. « 50 % des PC ne sont pas éteints la nuit », affirme Simon Glusman. Mais plus qu’une simple coupure d’alimentation programmée, l’application assure la sauvegarde des documents ouverts avant extinction. Ce que ne permet pas l’offre Intel vPro de contrôle distant d’un parc de PC. NightWatchman Enterprise s’illustre particulièrement dans le cadre des déploiements applicatifs (correctifs, mises à jour systèmes, nouveau logiciel…) tout en disposant de fonctions de reporting (référence matérielle, consommation effective, etc.). Selon 1E, NightWatchman Enterprise permettrait ainsi de déployer un patch sur un parc informatique en 1 ou 2 jours (ou nuits) contre 15 jours à 1 mois en mode manuel.

15 % des serveurs dans le monde seraient inutilisés
Autre produit de première nécessité pour l’entreprise consciencieuse, NightWatchman Server Edition surveille l’activité serveurs de l’entreprise afin de déceler ceux qui tournent éventuellement à vide. Y compris, et surtout, dans le cas d’utilisation de machines virtuelles. « Il est tellement simple, aujourd’hui, de créer des machines virtuelles que les administrateurs ont tendance à les accumuler… et les oublier », commente Christian Laloy. Et de rappeler que, selon le cabinet Gartner, 15 % des serveurs dans le monde seraient inutilisés.

Nomad Entrepise s’attache de son côté à optimiser la bande passe réseau afin d’éviter la mise en place des serveurs relais dans le cadre d’opération de télédistribution. La solution s’appuie sur un schéma de peer download ou chaque poste qui reçoit l’application à déployer est capable de la partager avec les postes voisins. « L’un de nos client est ainsi passé de 6000 à 200 serveurs », illustre le dirigeant français qui taira le nom de l’entreprise en question.

Page suivante


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur