Grève dans une usine indienne de Nokia Siemens Networks

Réseaux

Un différend entre les syndicats et la direction sur le licenciement d’une cinquantaine d’employés a déclenché une grève illimitée sur le site de production de Chennai. Indépendamment du plan de restructuration de l’équipementier.

Les employés d’une usine de production de Nokia Siemens Networks à Oragadam près de Chennai (ex-Madras, Inde du Sud) ont lancé une grève pour une durée illimitée, hier, lundi 9 avril, rapporte notamment The Economic Times. Ils protestent contre le limogeage de 52 personnes par l’équipementier sur les 260 permanents (et une centaine d’intérimaire) que compte le site de production.

La raison de ces licenciements n’est pas très claire. « Le 4 avril, l’entreprise a refusé l’entrée à l’usine à 52 travailleurs, sans aucune raison, relate E. Muthukumar, président du syndicat India Thozhilalar Sangam (affilié au syndicat Center of India), rapporte BusinessToday. La direction a également lancé une enquête contre les employés [licenciés]. Nous protestons contre ces actions. Les représentants envoyés au siège de Nokia Siemens Networks en Finlande n’ont donné aucune réponse explicite. »

Indépendant du plan de restructuration

Cette décision ne serait donc pas liée au plan de restructuration que l’équipementier a initié en novembre à travers une stratégie de concentration des activités du groupe sur les solutions mobiles exclusivement (notamment le LTE) et la suppression de 17 000 postes, soit environ 25 % de sa masse salariale d’ici 2013 (dont probablement 190 en France) afin de générer une économie de 1 milliard d’euros.

Selon Satendra Singh, responsable de la production de NSN en Inde, toujours cité par la presse indienne, « les opérations de production sur le site de Oragadam tournent normalement ». Une affirmation réfutée par E. Muthukumar qui affirme que la production est arrêtée avec 170 employés occupant le site, en grève, et plusieurs à l’extérieur des murs de l’usine. Et les femmes ont été priées de rester à leur domicile, selon le syndicaliste. Le site de Oragadam produit des composants pour stations radio, exportés sur les marchés américain, européen et asiatique.

crédit photo © satori – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur